Partagez | 
 

 (wilson) Get the cool shoeshine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 27


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Avocat
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:16

© tumblr
Wilson Hammond
~ When I get sad, I stop being sad and be awesome instead! True story. ~
~ Hide in your shell

NOM: Hammond. PRÉNOMS: Wilson. SURNOMS: Will. ÂGE: trente quatre ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE: Chicago, un quatorze juin. NATIONALITÉ: américain. STATUT CIVIL: célibataire depuis quelques mois, une des raisons qui l'a poussé à venir s'installer à Fairview. MÉTIER/ETUDE: avocat ; à la base embauché dans une boite new yorkaise, sa qualité d'avocat d'affaire semble perdre de son prestige dans une ville comme Fairview. Avec ses voisins, ses compétences semblent s'ouvrir au droit des familles. TRAITS DE CARACTÈRE: Sûr de lui, calme, patient, beau parleur, ment facilement, assez discret au quotidien, intelligent, attentif, égoïste, pingre, ordonné, maniaque il déteste le moindre début de bordel, peut se montrer rapidement jaloux, possessif, souriant, têtu, à un certain sens de l'humour, sens de l'humour qui s'apparente souvent à de la moquerie pure et dure,. GROUPE: Water Lane.

~ Ain't nobody but me

Les choses suivantes sont importantes pour vous (cochez):
la franchise
l'amour
la fidélité
la vie commune
fonder une famille
aider son prochain
l'alcool/les soirées
les animaux
le plein air
le mariage
savoir cuisiner
la beauté intérieure
l'argent
les potins et ragots
la musique
belle/grande maison
le travail/les études
la mode
la littérature/culture
les arts
beaucoup d'amis
la politique
les jeux vidéos
facebook/twitter etc.
l'apparence physique
la famille
les sports

1) Il est tard, vous rentrez du boulot après avoir dû faire des heures supplémentaires, et vous surprenez Madame Langlow qui sort d'une voiture qui n'a rien de la voiture familiale de son mari et le sourire béat qui s'affiche sur ses lèvres ne laisse pas présager qu'elle revient d'un souper entre copines. Que faites-vous de cette information?
Vous ne faites rien. Ça ne vous regarde pas, après tout.
Vous en parlez à vos amis les plus proches uniquement.
Vous le dites à la pire commère du quartier. Elle s'occupera du reste.
Vous faites du chantage à Mme. Langlow. Elle vous en devra une.
Vous allez raconter à son mari et vous régalez de la confrontation.


2) La gentille vieille dame qui vit dans la maison d’en face vient sonner à votre porte un beau matin. Ayant confiance en vous et devant s’absenter pour une semaine avec son mari, elle vous demande de bien vouloir passer tous les jours à leur domicile pour arroser les plantes et nourrir le chat. Elle vous offre avec un sourire et un grand remerciement la clef de sa maison. Que faites-vous de cette responsabilité supplémentaire?
Vous acceptez et prenez soin du chat et des plantes de bon cœur.
Vous arrosez les plantes uniquement à quelques heures de leur retour et laissez le chat dehors durant la semaine, il se débrouillera pour la nourriture et les plantes n’auront pas l’air desséchées!
Vous le faites et en profitez pour explorer tous les placards de la maison et vous servir dans le garde-manger.
Vous oubliez dès le premier jour et tuez les plantes.
Vous refusez dès le départ. Vous avez l’air d’un jardinier, peut-être?


3) Vous êtes en retard pour un rendez-vous important et sautez dans votre voiture. Alors que vous quittez votre stationnement, vous écrasez quelque chose. Paniqué, vous vous empressez d’aller voir ce que c’était. Vous trouvez la bicyclette rose de la gamine d’en face. Perte totale. Que faites-vous?
Vous ramenez le tas de ferraille aux voisins en vous excusant.
Vous le balancez dans la poubelle. Les éboueurs passent bientôt et on ne saura donc jamais que c’était vous.
Vous offrez de l’argent aux voisins pour le remplacer.
Vous allez le porter derrière les roues de la voiture d’un autre voisin.
Vous assumez être celui qui a brisé la bicyclette, mais faites passer un mauvais quart d’heure à vos voisins : il n’aurait jamais dû être là et ils sont chanceux que votre voiture n’en sorte pas abimée!


4) C’est le 31 octobre. Que faites-vous, comme à chaque année, pour célébrer Halloween?
Vous offrez bonbons et divertissement aux braves qui franchiront votre célèbre maison hantée!
Vous donnez des fruits aux enfants. C’est important de manger sainement!
Vous êtes à une fête costumée et espérez bien repartir avec la belle diablesse/le beau pirate qui se tient près du punch!
Vous vous costumez et passez à chaque maison, priant qu’on ne vous reconnaisse pas sous votre déguisement.
Vous éteignez toutes les lumières et ne faites aucun bruit. On ne viendra pas sonner à votre porte si on vous croit absent!


5) Un soir de semaine, vous êtes crevé de votre journée et ne pensez qu’à vous détendre un peu devant la télévision, bol de pop corn en main, avant d’aller vous mettre au lit. Vous entrez dans le salon et, ô malheur, un de vos proches monopolise le téléviseur en regardant un film que vous avez, en plus, déjà vu! Comment réagissez-vous?
Ce que vous regardez vous importe peu. L’important c’est de passer du temps avec vos proches.
Vous proposez de trouver un compromis, une chaîne ou un film que tout le monde appréciera.
Vous vous emparez de la télécommande avec force ou ruse et changez de chaîne.
Vous regardez, mais ne faites que faire des réflexions à voix haute et spoilez les revirements de situation.
Vous poussez de longs soupires et bâillements exagérés pour montrer votre ennui et votre exaspération. On finit par vous offrir la télécommande.


6) Vous êtes invités au mariage d’une cousine éloignée dont vous ne vous souveniez même plus de l’existence. Vous n’aviez pas l’intention d’y aller, mais votre mère vous force, croyant que votre absence ferait ternir la réputation de votre famille. Quel genre d’invité êtes-vous?
Vous avez versé quelques larmes à la cérémonie. Quoi de plus beau que l’union sacrée du mariage?
Vous êtes venu seul, espérant bien repartir avec une des demoiselles d’honneur/un des garçons d’honneur!
Vous profitez à fond de l’open bar et dansez la Macarena avec vos grands oncles et tantes.
Vous profitez du fait que vous ne reconnaissez personne – et que personne ne vous reconnaisse – pour vous faire passer pour une vieille connaissance du marié et faites un long discours en l’honneur des mariés.
Vous restez à l’écart des autres et n’avez pas offert de cadeau. C’est déjà exceptionnel que vous soyez présent!


7) Comme vous le savez déjà, à Fairview, les ragots vont bon train. Vous sortez de votre maison et le voisin d’en face qui sort les ordures vous envoie la main. Une vieille commère vous voit vous saluer et, d’ici une semaine, on chuchotera derrière votre passage que vous flirtiez sans gêne. Quel est la rumeur la plus susceptible d’être propagée à votre sujet?
Vous êtes trop gentil. Vous devez cacher un lourd passé. Crime, prison, etc. Vous pourriez même être très dangereux!
Adultère et pourquoi pas un enfant illégitime?
Chirurgie esthétique. Nez, lèvres, sourcils, dentition et mêmes abdos!
Fraude/évasion fiscale et peut-être même une usurpation d’identité!
Gold digger. Il n’y a que l’argent que vous aimez et vous seriez prêt à tout pour en avoir plus...

~ Dreamer



◮ Wilson a connu une vie plutôt mouvementée pendant son adolescence. Ses parents étant tous les deux avocats, plaidant à des barreaux différents, il fut trimballé de ville en ville, ne restant fixe que pendant deux ou trois ans maximum. Quand ses parents annoncèrent leur divorce, pendant son adolescence, ces changements successifs de villes furent doublement accentués avec la garde partagée. ◮ Il a deux petites sœurs jumelles, Penny et Lola, qu'il considère comme ses rayons de soleil. Le divorce de leurs parents les ayant beaucoup affecté, il a toujours mis un point d'honneur à veiller sur elles. Il n'est jamais plus lui même qu'en leur présence et peut même rapidement se montrer étouffant. ◮ Wilson affectionne sa vie de célibataire, il ne s'est jamais réellement stabilisé dans un couple sain, ce genre d'union pleine de promesse de futur, d'enfants, de mariage, de grande maison avec jardin et barrière blanche. Réticent à s'engager, il ne compte pas refaire les mêmes erreurs que ses parents, pensant que la cellule familiale est un point très important. ◮ C'est un très bon avocat, comme si la plaidoirie faisait parti de ses compétences intrinsèque, qu'il était fait pour ça. Sans même vouloir suivre les pas de ses parents, c'est une véritable vocation pour le jeune homme qui exerce ce métier depuis maintenant une dizaine d'années. ◮ Il fume trop, c'est indéniable, et seulement des marlboro light. Il s'est lui même persuadé que le light le maintiendrait en forme pendant quelques années de plus. Poudre aux yeux. ◮ Wilson est maniaque, le bordel l'énerve considérablement. Du genre calme, il n'est pas facile de lui faire perdre ses moyens, mais pourtant, laisser traîner des vêtements par terre, oublier de ranger les ustensiles de cuisine, le paquet de céréale ou autre le rend dingue. ◮ Il a un chien, un boxer du nom de Bugsy, qu'il avait acheté à New York. S'il adore les animaux, il a cependant une aversion pour les chats et est allergique aux poils. ◮ Wilson est un beau parleur, il n'est pas du genre à balancer directement ce qu'il pense. Il s'amuse de sourires hypocrites, de compliments aux doubles sens et vous dira peut être un jour, enfin, qu'il ne vous a jamais supporté. ◮ Sans être un grand sportif, il a pris pour habitude de faire un jogging le matin, peu après son réveil. ◮ Il préfère que l'on utilise son surnom, Will, plutôt que Wilson. Il a toujours détesté son prénom, allez savoir pourquoi. ◮ Wilson est un républicain, ce qui ne veut pas dire qu'il est fermé à toutes les idées émanent de l'opposition démocrate. ◮ Il parle très bien le français, ayant pris des cours, et ayant passé la plupart de ses vacances dans le Sud de la France avec ses parents. Il adore la littérature française, s'intéresse également à l'art italien et voue une passion à l'Europe et l'histoire des divers pays. ◮ C'est un grand amateur des jugements de valeurs, comme si son diplôme universitaire, et sa qualité d'ancien grand avocat new yorkais le plaçait bien au dessus des autres, ce qu'il lui arrive de dire de façon détournée, sous forme d'humour léger pour ne pas vexer tout en appuyant son parcours. Vanité ? Absolument. ◮ Il s'est acheté un petit chalet dans le Wisconsin ; endroit assez isolé, face à un lac et entouré d'un bois. Il s'est toujours dit qu'il passerait la fin de sa vie dans cet endroit, pour être tranquille sur sa rocking chair, avec son chien et le silence.


~ Crime of the Century

Histoire. (Écrivez ici l'histoire de votre personnage, ou un événement important de sa vie, sous la forme de votre choix. (Journal intime, anecdotes, histoire traditionnelle etc.) Nous devons en apprendre suffisamment sur le caractère de votre personnage, son physique, ses manières etc. L'ensemble de cette partie doit faire plus de 30 lignes)

~ goodbye stranger

PSEUDO/PRÉNOM: W. / Raphaëlle. ÂGE: Vingt ans. COMMENT CONNAIS-TU FML: Bazzart. CÉLÉBRITÉ: Joseph Morgan. COMMENTAIRES: Le design est vraiment magnifique, un vrai coup de coeur ; et le contexte ... en bonne fan de DH je ne pouvais pas résister faint


Dernière édition par Wilson Shepherd le Lun 2 Juil 2012 - 20:37, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Avocat
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:16


~ Crime of the Century





~ New York. janvier 2012 ~

C'est grisant ; notre énergie, notre drogue c'était ça. La victoire. Une décharge d'adrénaline, une sensation jouissive de toute puissance l'espace d'une soirée, quand le juge rendait son verdict, quand la salle se levait, que les mains se serraient, les congratulations fusaient, et les dollars pleuvaient. Sphère dorée remplie de serpents, le seul liant entre toutes les personnes qui foulaient maintenant le hall marbré de Jenkins & co se résumait à un compte en banque débordant, une vanité sans limite et un luxe opulent, gerbant, transpirant par tous les pores de leur peau fraichement bronzée. Tout cet univers était une addiction, croquer dans ce genre de monde était comme plonger ses dents dans la pomme tendue à Blanche Neige, savourer le nectar de la prospérité. On occupait les bureaux en hauteur, les derniers étages, métaphore sur notre position sociale. On dévisageait New York tous les matins, dans un bureau aussi grand que le rez de chausser d'une maison d'américain moyen ; on louchait sur cette foule compacte qui se déplaçait à vive allure quelques mètres sous nos pieds sans distinguer aucun visage. L'impression d'être l'architecte d'une ville aux buildings immenses, le bienfaiteur qui permet à ces personnes de continuer tranquillement leur vie. Ce n'était pas faux, nous étions les avocats du diable, maintenant l'équilibre financier de compagnies immenses, qui puisait l'argent des familles tout en leur donnant de quoi continuer à vivre. Jenkins & co, cabinet influent dans le domaine des affaires venait encore une fois de prouver sa valeur. Bill Jenkins, avocat préférant maintenant les Montecristo, les parties de golf sur le toit du gratte ciel d'en face et PDG de la boite m'avait confié l'affaire qui semblait donner un nouveau tournant à ma carrière. Compagnie industrielle accusée de détournement de fonts, abusant encore et encore du petit contribuable et tapant maintenant chez le gros donateur venait d'être traînée en justice par une autre compagnie, moins influente mais ayant acquis la loi de son côté. L'avocat d'affaire est un maître chanteur, une belle parure, de belles paroles pleine de venin pour endormir les jurés, l'opinion du juge. Si tout peut s'acheter, les convictions ne sont pas inébranlables. Quatre heures passées au barreau et le client s'en sortait comme si ces détournements de fonts n'étaient que calomnie. J'avais réussi, réussi à retourner la tendance, à faire ce que l'on attendait de moi et conserver ma place là haut, au sommet des buildings. Comme pour chaque victoire d'un membre du cabinet sur un dossier, une fête était organisée à l'avant dernier étage. Bouteilles de Chardonnay, de Dom Perignon et musique aux consonance pop, les divers avocats et leurs conjoints, les clients du jour se complimentaient, s'abreuvaient de remarques mielleuses le temps d'une soirée en se saoulant à des alcools hors de prix. Ces fêtes ne sont que de la masturbation mentale. J'attrape une coupe de vin blanc, le porte à mes lèvres pour en avaler une gorgée. J'ai l'impression de graviter dans un monde parallèle, cette journée, ces semaines de boulots semblaient maintenant me donner la grande gifle d'arrivée, celle que l'on reçoit quand l'adrénaline retombe pour laisser place à la fatigue, à cette sorte d'hébétude face à la foule qui bouge, danse, rigole sous mes yeux. Victoria se glisse à mes côtés, pose une main sur mon épaule. tu n'as pas l'air bien Hammond. Elle me sort des mes rêveries, me ramène sur terre. Je ne tourne pas les yeux vers elle mais esquisse un sourire. je savoure mon cœur. Elle souffle doucement, étouffant un léger rire. Femme classe au possible, la chose de luxe qui possède cependant un quotient intellectuel élevé. Ce genre de personne sur laquelle vous vous retournez si un jour vous avez la chance de la croiser dans la rue, vêtue d'une robe de grand couturier mettant en valeur ses longues jambes satinées, son sourire fermé et ses yeux d'un vert envoutant camouflé par d'énormes lunettes de soleil. Victoria, l'héritière de l'Upper East Side, it girl de ses dix huit ans à la fin de sa vingt neuvième année, maintenant femme admirable et admirée depuis que son âge de trentenaire n'était plus mentionné dans les tabloïds. Elle sort deux marlboro, m'en tend une, glisse l'autre entre ses lèvres peinte d'un rouge Hermès. La flamme de son briquet allume les deux cigarette. Bouffée, volute de fumée. Ses lèvres s'approchent de mes lèvres, et son murmure m'arrache d'un sourire en coin. retrouve moi dans une quarantaine de minutes, dans ton bureau. Victoria s'éloigne, se fond dans la foule.
Un nouveau verre de Chardonnay à la main, je me glisse dans le bureau de Bill Jenkins, frappant deux petits coups sur la porte en bios de chêne. Il me fait signe d'entrer, les deux boutons de sa chemise déboutonnée, son éternel rire gras, et son cigare cubain fumant entre les lèvres. Avec un léger sourire confiant, j'approche, me laisse retomber dans une chaise en croisant les jambes. Je venais de lui faire gagner un petit million de plus, ainsi que la nouvelle fidélité d'un client. Bill était connu pour grassement remercier ses poulains de façon, leur payant une voyage à l'autre bout du monde, vacances de deux ou trois semaines, ou autres rêves dans ces eaux là. Ce que je voulais, c'était un bureau plus grand, un bureau qui ne soit pas au quarante deuxième étage mais au quarante troisième, l'étage qui se tenait juste en dessous du sien. Profite Hammond, saoule toi, fume tous les cigares qu'on te propose à t'en faire exploser les poumons, ramasse toute la coke planquée dans les sacs à main chanel … c'est ton jour aujourd'hui, ton jour Hammond. Je hoche la tête, lève mon verre avant de le porter de nouveau à mes lèvres pour avaler le reste d'alcool. Allez, accouche Bill, annonce moi ma promotion. J'ai de l'affection pour toi Hammond, ton père est un ami. Alors tu comprendras que je ne peux pas te mettre à la porte. Une mise au vert me semble plus juste. On t'envoie dans une autre ville, celle de ton choix, pour que tu te reposes. Tu t'attaches à cette ville, décide de quitter ton poste pour ouvrir ton propre cabinet dans une de ces banlieues chics et ne reviendra à New York que pour montrer la foutue statue de la liberté à tes futurs gosses. Qu'en penses tu ? Je me redresse, hébété par sa proposition. Je m'attendais à tout sauf à ce genre d'annonce. Bouche entre ouverte, les informations ne semblent pas faire leur chemin, ne semblent pas vouloir prendre sens. Bill Il m'arrête d'un geste, son cigare tremblotant entre ses lèvres. Ce n'est pas une proposition Hammond. Tu pars demain. Non, je ne comprends pas, définitivement pas. Je fais parti de ses meilleurs éléments et il me met à la porte ? Je t'aime bien Hammond, un autre que toi n'aurait sûrement pas eu cette chance. Se taper ma femme, tu pensez garder ça pour toi combien de temps ? Victoria. Victoria Jenkins, mariée depuis maintenant sept ans à Bill. Je plisse les lèvres, la situation prenant cette fois, toute sa clarté.








Dernière édition par Wilson Hammond le Lun 2 Juil 2012 - 20:37, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
gonna fuck up your ego!

MESSAGES : 1441
HUMEUR : Goofy, crazy


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Serveuse dans un café
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:19

Bienvenue
J'aime beaucoup le prénom et l'avatar I love you
bonne rédaction de fiche omfg

______________________
I'm not so good with the advice. Can I interest you in a sarcastic comment?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Avocat
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:24

Karen Lick
Merci, je te retourne le compliment I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:28

Daniel Vénère Bienvenue *-*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:36

Woo Thank God Thank God Marie-moi. Mon Dieu, ce choix de malade. Daniel. Yaou
Bienvenue et bonne chance, j'exige un lien, c'est non-négociable. Smile Love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
✣ when i want something there's no stopping me.

MESSAGES : 670
HUMEUR : Angry.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:39

Ouh il me fais peur lui , bienvenue et bonne chance pour ta fiche I love you

______________________

BLABLABLABLA
blablablabla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
SHE'S GOT ELETRIC BOOTS, A MOHAIR SUIT

MESSAGES : 442


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: Marié(e)

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:55

Oh Daniel!
Bienvenue parmi nous!
Bonne rédaction! I love you

______________________

don't be afraid to care
for long you live and high you fly, and smiles you give and tears you'll cry. And all you touch and all you see is all your life will ever be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Avocat
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Dim 1 Juil 2012 - 22:58

Mon dieu, vous êtes toutes belles Yahh Bave
Elyana, si je n'ai pas le choix alors ... ça sera avec plaisir *-*
Mais il fait pas peur Daniel, Meade. Il a des expressions choux je trouve Aw

Merci tout le monde

edit : et au final, je change pour Joseph Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 214


MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Lun 2 Juil 2012 - 18:09

Moi j'adore le titre omfg
Bienvenue sur FML I love you

______________________

I wanna be drunk when I wake up.
On the right side of the wrong bed. And every excuse I made up. Tell you the truth I hate. What didn't kill me. It never made me stronger at all. ES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Lun 2 Juil 2012 - 18:18

Klaus, bienvenue parmi nous I love you

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 87


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Serveuse chez Benny's
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Lun 2 Juil 2012 - 19:44

Bienvenue parmi nous I love you

______________________
Never stop. Never stop fighting. Never stop dreaming. And don’t be afraid of wearing your heart on your sleeve - in declaring the films that you love, the films that you want to make, the life that you’ve had, and the lives you can help reflect in cinema. for myself, for a long time… Maybe i felt inauthentic or something, i felt like my voice wasn’t worth hearing, and i think everyone’s voice is worth hearing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Avocat
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Lun 2 Juil 2012 - 19:45

Sebastian, un de mes chouchou Yaou *-*
Merci à vous trois Lick

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✣ stuck in that time when we called it love.

MESSAGES : 56


MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Lun 2 Juil 2012 - 23:06

JOSEPH ALORS LA JE DIS OUI et j'exige un lien avec tout mes comptes et je valide au passage I love you

______________________
udc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 27


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Avocat
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   Mar 3 Juil 2012 - 8:54

Merci I love you Sans problème pour les liens Yahh

______________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (wilson) Get the cool shoeshine.   

Revenir en haut Aller en bas
 

(wilson) Get the cool shoeshine.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a Walk On the Wild Side-
Sauter vers: