Partagez | 
 

 Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 11


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: guide, au winslett park zoo.
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 12:47

© EMMYROSSUM@TUMBLR
lou, taylor
~ tous les enfants grandissent. Sauf un. ~
~ Hide in your shell

NOM: taylor. PRÉNOM: lou. SURNOMS: boa, raccourci de bonnet a. ÂGE: vingt-quatre ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE: deux avril, à seattle. NATIONALITÉ: américaine. STATUT CIVIL: célibataire. MÉTIER: guide, au winslett park zoo. TRAITS DE CARACTÈRE: indépendante, lunatique, bordélique, câline, douce, sincère, insouciante, naïve, gourmande, possessive, espiègle, infidèle, ouverte d'esprit, et infatigable. GROUPE: wisteria lane.

~ Ain't nobody but me

Les choses suivantes sont importantes pour vous :
la franchise
l'amour
la fidélité
la vie commune
fonder une famille
aider son prochain
l'alcool/les soirées
les animaux
le plein air
le mariage
savoir cuisiner
la beauté intérieure
l'argent
les potins et ragots
la musique
belle/grande maison
le travail/les études
la mode
la littérature/culture
les arts
beaucoup d'amis
la politique
les jeux vidéos
facebook/twitter etc.
l'apparence physique
la famille
les sports

1) Il est tard, vous rentrez du boulot après avoir dû faire des heures supplémentaires, et vous surprenez Madame Langlow qui sort d'une voiture qui n'a rien de la voiture familiale de son mari et le sourire béat qui s'affiche sur ses lèvres ne laisse pas présager qu'elle revient d'un souper entre copines. Que faites-vous de cette information?
Vous ne faites rien. Ça ne vous regarde pas, après tout.
Vous en parlez à vos amis les plus proches uniquement.
Vous le dites à la pire commère du quartier. Elle s'occupera du reste.
Vous faites du chantage à Mme. Langlow. Elle vous en devra une.
Vous allez raconter à son mari et vous régalez de la confrontation.


2) La gentille vieille dame qui vit dans la maison d’en face vient sonner à votre porte un beau matin. Ayant confiance en vous et devant s’absenter pour une semaine avec son mari, elle vous demande de bien vouloir passer tous les jours à leur domicile pour arroser les plantes et nourrir le chat. Elle vous offre avec un sourire et un grand remerciement la clef de sa maison. Que faites-vous de cette responsabilité supplémentaire?
Vous acceptez et prenez soin du chat et des plantes de bon cœur.
Vous arrosez les plantes uniquement à quelques heures de leur retour et laissez le chat dehors durant la semaine, il se débrouillera pour la nourriture et les plantes n’auront pas l’air desséchées!
Vous le faites et en profitez pour explorer tous les placards de la maison et vous servir dans le garde-manger.
Vous oubliez dès le premier jour et tuez les plantes.
Vous refusez dès le départ. Vous avez l’air d’un jardinier, peut-être?


3) Vous êtes en retard pour un rendez-vous important et sautez dans votre voiture. Alors que vous quittez votre stationnement, vous écrasez quelque chose. Paniqué, vous vous empressez d’aller voir ce que c’était. Vous trouvez la bicyclette rose de la gamine d’en face. Perte totale. Que faites-vous?
Vous ramenez le tas de ferraille aux voisins en vous excusant.
Vous le balancez dans la poubelle. Les éboueurs passent bientôt et on ne saura donc jamais que c’était vous.
Vous offrez de l’argent aux voisins pour le remplacer.
Vous allez le porter derrière les roues de la voiture d’un autre voisin.
Vous assumez être celui qui a brisé la bicyclette, mais faites passer un mauvais quart d’heure à vos voisins : il n’aurait jamais dû être là et ils sont chanceux que votre voiture n’en sorte pas abimée!


4) C’est le 31 octobre. Que faites-vous, comme à chaque année, pour célébrer Halloween?
Vous offrez bonbons et divertissement aux braves qui franchiront votre célèbre maison hantée!
Vous donnez des fruits aux enfants. C’est important de manger sainement!
Vous êtes à une fête costumée et espérez bien repartir avec la belle diablesse/le beau pirate qui se tient près du punch!
Vous vous costumez et passez à chaque maison, priant qu’on ne vous reconnaisse pas sous votre déguisement.
Vous éteignez toutes les lumières et ne faites aucun bruit. On ne viendra pas sonner à votre porte si on vous croit absent!


5) Un soir de semaine, vous êtes crevé de votre journée et ne pensez qu’à vous détendre un peu devant la télévision, bol de pop corn en main, avant d’aller vous mettre au lit. Vous entrez dans le salon et, ô malheur, un de vos proches monopolise le téléviseur en regardant un film que vous avez, en plus, déjà vu! Comment réagissez-vous?
Ce que vous regardez vous importe peu. L’important c’est de passer du temps avec vos proches.
Vous proposez de trouver un compromis, une chaîne ou un film que tout le monde appréciera.
Vous vous emparez de la télécommande avec force ou ruse et changez de chaîne.
Vous regardez, mais ne faites que faire des réflexions à voix haute et spoilez les revirements de situation.
Vous poussez de longs soupires et bâillements exagérés pour montrer votre ennui et votre exaspération. On finit par vous offrir la télécommande.


6) Vous êtes invités au mariage d’une cousine éloignée dont vous ne vous souveniez même plus de l’existence. Vous n’aviez pas l’intention d’y aller, mais votre mère vous force, croyant que votre absence ferait ternir la réputation de votre famille. Quel genre d’invité êtes-vous?
Vous avez versé quelques larmes à la cérémonie. Quoi de plus beau que l’union sacrée du mariage?
Vous êtes venu seul, espérant bien repartir avec une des demoiselles d’honneur/un des garçons d’honneur!
Vous profitez à fond de l’open bar et dansez la Macarena avec vos grands oncles et tantes.
Vous profitez du fait que vous ne reconnaissez personne – et que personne ne vous reconnaisse – pour vous faire passer pour une vieille connaissance du marié et faites un long discours en l’honneur des mariés.
Vous restez à l’écart des autres et n’avez pas offert de cadeau. C’est déjà exceptionnel que vous soyez présent!


7) Comme vous le savez déjà, à Fairview, les ragots vont bon train. Vous sortez de votre maison et le voisin d’en face qui sort les ordures vous envoie la main. Une vieille commère vous voit vous saluer et, d’ici une semaine, on chuchotera derrière votre passage que vous flirtiez sans gêne. Quel est la rumeur la plus susceptible d’être propagée à votre sujet?
Vous êtes trop gentil. Vous devez cacher un lourd passé. Crime, prison, etc. Vous pourriez même être très dangereux!
Adultère et pourquoi pas un enfant illégitime?
Chirurgie esthétique. Nez, lèvres, sourcils, dentition et mêmes abdos!
Fraude/évasion fiscale et peut-être même une usurpation d’identité!
Gold digger. Il n’y a que l’argent que vous aimez et vous seriez prêt à tout pour en avoir plus...

~ goodbye stranger

PRÉNOM: marine. ÂGE: dix-huit ans. COMMENT CONNAIS-TU FML: grâce à bazzart. CÉLÉBRITÉ: emmy rossum. COMMENTAIRES: j'adore votre présentation.


Dernière édition par Lou Taylor le Lun 2 Juil 2012 - 19:10, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: guide, au winslett park zoo.
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 12:47


~ Dreamer

Danse, théâtre, boxe, golf, badminton, l'apnée, football américain, baseball, kayak, bowling, tir à l'arc, ou même tennis : Lou aime expérimenter, et ses capacités sont multiples. Gamine, elle changeait d'activités tout les ans, par plaisir, et par curiosité. C'est une jeune femme avide de nouvelles sensations, qui aime chercher de nouvelles connaissances. D'ailleurs, cela lui permet de mieux connaître ses limites, et de mieux connaître son corps, ainsi qu'elle-même. ► Son métier la fascine, elle a toujours adoré les animaux, et c'est donc tout naturellement qu'elle fait visiter le zoo de la ville tous les jours. Chaque jour, elle le redécouvre avec un regard pétillant, et un cœur d'enfant, admiratif. Lou est, et restera une grande gamine, qui s’enthousiasme pour pas grand chose. ► C'est un cordon bleu : elle a déjà pris de nombreux cours, auprès de sa grand-mère, ainsi qu'avec de grands chefs cuisiniers. Elle adore, elle expérimente, et elle fait vivre une véritable explosion de sensations aux papilles de ceux qui goûtent à ses plats. ► Infidèle, Lou n'arrive pas à retenir les hommes qu'elle rencontre. Sa relation, la plus longue, a duré quatre ans. Ils avaient un avenir ensemble, des objectifs, des désirs, ainsi que de nombreuses envies : et pourtant, Lou cassa tout en allant se donner à un autre homme. L'avenir lui fait peur, la stabilité également. Elle a besoin d'éphémère, et d'être sans cesse surprise, sans tomber dans la routine. ► Elle part souvent, sans prévenir, quelques heures, ou parfois quelques jours. Loin, ou à deux kilomètres de chez elle, elle revient pourtant toujours sur ses pas. ► Sa famille, ainsi que Soren, sont les seules personnes qu'elle a su conserver auprès d'elle. Elle vit d'ailleurs sous le même toit que son meilleur ami. Elle ne sait pas, et ne comprend pas pourquoi sa relation avec lui fonctionne aussi bien ; mais, elle ne cherche pas à comprendre, elle le vit, simplement. Cependant, Lou ne supporterait de devoir être séparé de son ami. ► Elle ne prend pas la vie au premier degré, et la considère comme un véritable terrain de jeu. Cela lui est déjà arrivé d'affronter sa mort, Lou est parfois trop innocente, et s'aventure dans des histoires improbables. ► Cette femme est un véritable juke box, elle connaît un grand nombre de chansons, de styles différents. ► Lou aime se balader pieds nus, porter des robes, sentir la vanille, manger des framboises, regarder des films d'actions, aller dans une fête foraine, s'inviter à des soirées, discuter avec un inconnu, être auprès de Soren, voir sa famille sourire, chanter sous la douche, cuisiner, pleurer devant le roi lion, les associations humanitaires, mettre KO un homme sur la tatami, les jeux-vidéos, avoir les cheveux mouillés, manger comme une cochonne, séduire, s'inventer des personnalités en boîte, porter des vêtements masculins, les animaux, les repas entre voisins, et dormir dans les bras de Soren. ► Elle n'aime pas ne pas pouvoir aller aux bouts de ses intentions, la crème chantilly, avoir les cheveux qui puent, être dérangé lorsqu'elle cuisine, les films pseudo-romantiques tels que titanic, pleurer, avouer ses tords, la violence, ceux qui râlent sans arguments, attendre, être fatiguée, le racisme, les petits-pois, ainsi que les épinards, les visiteurs malpolis, et grandir. ► Elle rêve de visiter l'Afrique, l'Europe, l'Asie, ainsi que les pôles, Nord, et Sud : en bref, elle rêve de visiter le monde. Elle rêve également de posséder une garde robe prête à exploser, un compte en banque plus élevé, d'être comprise vis à vis de son attitude, de savoir parler plusieurs langues, de posséder une voix agréable à écouter, de pouvoir se téléporter, ainsi que de lire dans les pensées.


Dernière édition par Lou Taylor le Lun 2 Juil 2012 - 19:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: guide, au winslett park zoo.
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 12:48


~ Crime of the Century

~ MARS 2011.
J'aimais ce genre de journée, ensoleillée, chaude, et aux visiteurs agréables. Vêtue de ma petite robe, je parcourais le zoo, suivi d'un groupe de personnes réellement intéressés par ce que je racontais. J'étais passionnée, et cela devait se ressentir auprès des clients, du moins, j'osais l’espérer. Je m'arrêtais auprès d'un groupe de singe, je me retournais alors vers mes visiteurs, tous clairement ravi de se trouver auprès des mammifères. Il est vrai que les singes prennent du plaisir durant leur rapports sexuels ? me murmura-t-on, dans le creux de mon oreille. Je m'en retournais aussitôt, et tombais nez à nez face à cet homme, ce n'était pas la première fois que je le croisais ici, ce n'était pas la première qu'il venait à ma rencontre. Je m'en pinçais la lèvre, et le laissais déposer ses lèvres contre mon épaule. Je me suis toujours senti proche de ces bêtes me lâcha-t-il avant de s'éloigner de moi, afin de s'accouder à la rembarre, nous séparant des singes. Putain, quel con. J'avais envie de le baiser, comme à chaque fois qu'il venait se pointer auprès de moi. Je voulais glisser mes doigts sous son teeshirt, sentir sa peau brûlante contre la mienne, ainsi que son souffle s'écraser contre mon corps. J'aimais ce type, j'aimais notre relation, différente, agréable, surprenante, mais également illégale. C'est probablement ce qui m'intéressait le plus entre nous, l'interdit. Puis, ce débile, venait toujours me provoquer sur mon lieu de travail. Depuis que je m'étais livré à lui, depuis que nous nous étions littéralement jeté l'un sur l'autre, il revenait, sans cesse, me rappelant que j'étais faible, et totalement sous le charme de sa personne. Dégages Noah marmonnais-je, d'un ton qui semblait plutôt vouloir déclarer le contraire. Quoi, t'es pas contente de me voir ? me souffla-t-il, souriant. Mon regard tomba sur ses lèvres, j'avais envie d'y goûter. J'étais frustrée, vraiment. J'en resserrais mes doigts sur eux-même, avant de lâcher un long soupire. Ta gueule lui demandais-je, avant de lui donner un coup de coude. Je ne voulais pas lui dire ce qu'il attendait. Je me retournais alors vers mon petit groupe de visiteurs, et continuais mon chemin avec eux, quittant alors ce crétin de Noah. Fallait que j'arrête de penser à lui, et de me concentrer sur mon couple.

~ AVRIL 2011.
Je m'en voulais, et pourtant, je n'arrivais pas à m'excuser, ni même à lui murmurer un je t'aime. J'en étais tout simplement incapable parce que j'avais causé ce qui se produisait entre nous, parce que je l'avais tout simplement voulu. Cette dispute, cette rupture, tout était de ma faute. Des larmes noyaient mon regard, et mes doigts se resserraient sur eux-même. Il me chassait, m'obligeait à quitter notre domicile. Je restais là, immobile, avec le souffle coupé. Je tenais à Andrew, réellement, mais je ne correspondais pas à ce qu'il attendait de notre relation, je ne voulais pas de cette vie, sans surprise. Je pouvais lire la déception sur son visage, mais également son chagrin : je m'en voulais, et ne supportais pas cette vision. Doucement, je reculais d'un pas, et trébuchais contre une marche. Je m'appuyais à la porte d'entrée. Pars me souffla-t-il, d'une voix tremblante, qui m'obligeais à culpabiliser davantage. Je brisais ses espoirs, son amour, et probablement son cœur. Mes doigts glissèrent sous mes yeux, avant de vouloir se déposer contre son visage afin de l'attirer contre moi pour un dernier baiser. Pour une fois, je réfléchissais, et n'agissais pas sans en penser auparavant les conséquences. Je ne voulais pas faire à nouveau un mauvais pas, et décidais de partir, sans me retourner. J'attrapais mes affaires, et me sauvais ; j'attrapais mes affaires, et me dirigeais chez Soren. Il était le seul contre lequel j'avais en ce moment même envie de me réfugier. Je marchais, en ignorant ceux que je croisais, et sans chercher à récolter de la pitié. Je me sentais mal. Quelques minutes plus tard, j'arrivais enfin, et entrais chez mon ami, sans frapper, sans annoncer mon arrivée. Soren ? appelais-je, doucement. Mon sac tomba contre le sol, mes genoux également, ma tête alla frapper contre le sol, et mes bras se glissèrent autour de ma propre taille. Je pleurais enfin, sans retenue, sans gêne ; je me vidais, et criais, doucement. Je détestais faire du mal à mes proches, et je détestais encore plus l'idée d'être aussi différente. Pourquoi n'avais-je pas envie d'une relation sérieuse, pourquoi n'arrivais-je pas à rester auprès des mêmes personnes, pourquoi étais-je toujours obligée de tout foutre en l'air ? J'étais une femme instable, aussi inaccessible que le vent, et j'aimerais, sincèrement, pouvoir être comprise, et pouvoir tout simplement être une autre, plus conforme à notre société. Un corps me réchauffa, Soren. Je ne bougeais pas, et profitais de ce contact. Je lâchais un long soupire, et restais là, de longues minutes, silencieuse, avant de finir par me relever, un léger sourire esquissé sur le visage. Je peux m'installer ici ? lui demandais-je, tout en déposant une de mes mains contre sa cuisse. Évidement me répondit-il avant de m'attirer dans ses bras. Mon visage se nicha contre sa nuque, j'en respirais son odeur, apaisante.

~ DÉCEMBRE 2012.
Quatre potes, trois bouteilles, deux heures du matin, et une boîte de nuit ; j'étais ivre, fatiguée, et à bout de souffle. Mais je dansais, et ne m'arrêtais pas de tourner sur cette piste. Mes jambes n'en pouvaient déjà plus, et mon corps me criai de tout arrêter. Je passais d'un bras à l'autre, d'un ami à un inconnu, mais m'en foutais. Je riais, et savourais cet instant. Pour finalement perdre brusquement mon sourire, en découvrant le visage de Noah auprès du moi. Je m'arrêtais de bouger, aussitôt. Je ne l'avais pas vu depuis bien des mois, je ne l'avais pas approché. Ce n'est pas faute de l'avoir voulu. Mais, il était en couple, et je ne souhaitais, une fois de plus, briser le cœur d'une autre personne. Ses lèvres s'approchèrent automatiquement des miennes, j'en avais envie, mon corps le réclamait. Dis-le moi, et je la quitte me murmura-t-il, avant de me pincer doucement la peau, au niveau de ma nuque, et de remonter ses lèvres contre les miennes. Il me frôlait, me cherchait, me caressait. Putain, j'en fermais les paupières, quelques secondes, avant de soudainement paniquer. Pourquoi voulait-il mettre des mots sur notre relation, pourquoi cherchait-il à obtenir quelque chose de plus sérieux ? Tout me convenait, cette distance, cette liberté, tout me satisfaisait, alors pourquoi changer les règles de notre relation ? Tais-toi soufflais-je, avant de l'embrasser, longuement. Il me repoussa, clairement mécontent par ma réaction. Mon poing alla frapper son torse, j'étais énervée, et déçue par sa réaction. L'alcool faisait, par ailleurs, ressortir ce caractère lunatique que je possédais. Putain, tu me fais chier Noah ! lui reprochais-je, avant de le frapper à nouveau de me décaler. Putain râlais-je, à nouveau, avant de le laisser là, seul. Je soupirais, et enfonçais mes doigts dans mes cheveux. J'étais tiraillée par de nombreux sentiments que je ne contrôlais pas. J'aimerais être capable de lui dire que je l'aime, j'aimerais, sincèrement, mais n'en étais simplement pas capable ; je préférais la simplicité de notre séduction, de ce jeu qui nous animais depuis maintenant quelques mois.

______________________

donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la cinquième symphonie de beethoven, avec les ongles, sur un tableau.


Dernière édition par Lou Taylor le Lun 2 Juil 2012 - 19:33, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 12:50

La meilleure (hum) ex du monde!

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche! :Heart:

(j'aurais bien rajouté des smileys mais, ça marche point sans le "code" donc Arrow)
Revenir en haut Aller en bas
avatar

MESSAGES : 117


MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 14:33

Aw, Emmy! La femme de ma vie
Bienvenue parmi nous! I love you
Bonne rédaction de fiche!

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 11


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: guide, au winslett park zoo.
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 15:39

merci beaucoup mon petit Andrew. I love you
Clover ! dans ce cas, nous possédons la même femme.
merci beaucoup, à toi aussi !

______________________

donner un sens à ma vie, ça aurait été comme jouer la cinquième symphonie de beethoven, avec les ongles, sur un tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 18:24

Bienvenue parmi nous I love you

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 38
HUMEUR : Lost.


MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 18:24

*-* *-* La meilleure meilleure amie des temps. hin

______________________
J'aime tes yeux, tes cheveux, ton arôme. Viens donc la que je te goûte que je te fume. Tu es mon bel amour, mon anagramme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 214


MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 18:50

EMMY I love you
Bienvenue sur FML Yahh

______________________

I wanna be drunk when I wake up.
On the right side of the wrong bed. And every excuse I made up. Tell you the truth I hate. What didn't kill me. It never made me stronger at all. ES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 87


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Serveuse chez Benny's
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 19:24

Bienvenue parmi nous I love you

______________________
Never stop. Never stop fighting. Never stop dreaming. And don’t be afraid of wearing your heart on your sleeve - in declaring the films that you love, the films that you want to make, the life that you’ve had, and the lives you can help reflect in cinema. for myself, for a long time… Maybe i felt inauthentic or something, i felt like my voice wasn’t worth hearing, and i think everyone’s voice is worth hearing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
✣ stuck in that time when we called it love.

MESSAGES : 56


MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    Lun 2 Juil 2012 - 22:53

Si tu as un lien avec Soren il va me falloir un lien avec mon compte Daenerys , ceci étant bienvenue et je valide amuses-toi bien I love you

______________________
udc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Osez, rendez grâce, à ce fou qui se lève.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a Walk On the Wild Side-
Sauter vers: