Partagez | 
 

 SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 32
HUMEUR : changeante.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: Divorcé(e)

MessageSujet: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mar 3 Juil 2012 - 10:07

© TUMBLR
siobhan, williams
~ I am not who you think I am ~
~ Hide in your shell

NOM: Daniels est le nom de ma mère tandis que Bukater appartient aux hommes de la famille, mon paternel.. PRÉNOMS: Siobhan. Un prénom assez complexe et difficile à retenir. SURNOMS: Shiv. ÂGE: 32 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE: Le 17 juin, à New York. NATIONALITÉ: Américaine. STATUT CIVIL: Divorcée. MÉTIER/ETUDE: réponse. TRAITS DE CARACTÈRE: Mystérieuse, charmante, généreuse, impulsive, maniaque et maladroite. GROUPE: Wisteria Lane.

~ Ain't nobody but me

Les choses suivantes sont importantes pour vous (cochez):
la franchise
l'amour
la fidélité
la vie commune
fonder une famille
aider son prochain
l'alcool/les soirées
les animaux
le plein air
le mariage
savoir cuisiner
la beauté intérieure
l'argent
les potins et ragots
la musique
belle/grande maison
le travail/les études
la mode
la littérature/culture
les arts
beaucoup d'amis
la politique
les jeux vidéos
facebook/twitter etc.
l'apparence physique
la famille
les sports

1) Il est tard, vous rentrez du boulot après avoir dû faire des heures supplémentaires, et vous surprenez Madame Langlow qui sort d'une voiture qui n'a rien de la voiture familiale de son mari et le sourire béat qui s'affiche sur ses lèvres ne laisse pas présager qu'elle revient d'un souper entre copines. Que faites-vous de cette information?
Vous ne faites rien. Ça ne vous regarde pas, après tout.
Vous en parlez à vos amis les plus proches uniquement.
Vous le dites à la pire commère du quartier. Elle s'occupera du reste.
Vous faites du chantage à Mme. Langlow. Elle vous en devra une.
Vous allez raconter à son mari et vous régalez de la confrontation.


2) La gentille vieille dame qui vit dans la maison d’en face vient sonner à votre porte un beau matin. Ayant confiance en vous et devant s’absenter pour une semaine avec son mari, elle vous demande de bien vouloir passer tous les jours à leur domicile pour arroser les plantes et nourrir le chat. Elle vous offre avec un sourire et un grand remerciement la clef de sa maison. Que faites-vous de cette responsabilité supplémentaire?
Vous acceptez et prenez soin du chat et des plantes de bon cœur.
Vous arrosez les plantes uniquement à quelques heures de leur retour et laissez le chat dehors durant la semaine, il se débrouillera pour la nourriture et les plantes n’auront pas l’air desséchées!
Vous le faites et en profitez pour explorer tous les placards de la maison et vous servir dans le garde-manger.
Vous oubliez dès le premier jour et tuez les plantes.
Vous refusez dès le départ. Vous avez l’air d’un jardinier, peut-être?


3) Vous êtes en retard pour un rendez-vous important et sautez dans votre voiture. Alors que vous quittez votre stationnement, vous écrasez quelque chose. Paniqué, vous vous empressez d’aller voir ce que c’était. Vous trouvez la bicyclette rose de la gamine d’en face. Perte totale. Que faites-vous?
Vous ramenez le tas de ferraille aux voisins en vous excusant.
Vous le balancez dans la poubelle. Les éboueurs passent bientôt et on ne saura donc jamais que c’était vous.
Vous offrez de l’argent aux voisins pour le remplacer.
Vous allez le porter derrière les roues de la voiture d’un autre voisin.
Vous assumez être celui qui a brisé la bicyclette, mais faites passer un mauvais quart d’heure à vos voisins : il n’aurait jamais dû être là et ils sont chanceux que votre voiture n’en sorte pas abimée!


4) C’est le 31 octobre. Que faites-vous, comme à chaque année, pour célébrer Halloween?
Vous offrez bonbons et divertissement aux braves qui franchiront votre célèbre maison hantée!
Vous donnez des fruits aux enfants. C’est important de manger sainement!
Vous êtes à une fête costumée et espérez bien repartir avec la belle diablesse/le beau pirate qui se tient près du punch!
Vous vous costumez et passez à chaque maison, priant qu’on ne vous reconnaisse pas sous votre déguisement.
Vous éteignez toutes les lumières et ne faites aucun bruit. On ne viendra pas sonner à votre porte si on vous croit absent!


5) Un soir de semaine, vous êtes crevé de votre journée et ne pensez qu’à vous détendre un peu devant la télévision, bol de pop corn en main, avant d’aller vous mettre au lit. Vous entrez dans le salon et, ô malheur, un de vos proches monopolise le téléviseur en regardant un film que vous avez, en plus, déjà vu! Comment réagissez-vous?
Ce que vous regardez vous importe peu. L’important c’est de passer du temps avec vos proches.
Vous proposez de trouver un compromis, une chaîne ou un film que tout le monde appréciera.
Vous vous emparez de la télécommande avec force ou ruse et changez de chaîne.
Vous regardez, mais ne faites que faire des réflexions à voix haute et spoilez les revirements de situation.
Vous poussez de longs soupires et bâillements exagérés pour montrer votre ennui et votre exaspération. On finit par vous offrir la télécommande.


6) Vous êtes invités au mariage d’une cousine éloignée dont vous ne vous souveniez même plus de l’existence. Vous n’aviez pas l’intention d’y aller, mais votre mère vous force, croyant que votre absence ferait ternir la réputation de votre famille. Quel genre d’invité êtes-vous?
Vous avez versé quelques larmes à la cérémonie. Quoi de plus beau que l’union sacrée du mariage?
Vous êtes venu seul, espérant bien repartir avec une des demoiselles d’honneur/un des garçons d’honneur!
Vous profitez à fond de l’open bar et dansez la Macarena avec vos grands oncles et tantes.
Vous profitez du fait que vous ne reconnaissez personne – et que personne ne vous reconnaisse – pour vous faire passer pour une vieille connaissance du marié et faites un long discours en l’honneur des mariés.
Vous restez à l’écart des autres et n’avez pas offert de cadeau. C’est déjà exceptionnel que vous soyez présent!


7) Comme vous le savez déjà, à Fairview, les ragots vont bon train. Vous sortez de votre maison et le voisin d’en face qui sort les ordures vous envoie la main. Une vieille commère vous voit vous saluer et, d’ici une semaine, on chuchotera derrière votre passage que vous flirtiez sans gêne. Quel est la rumeur la plus susceptible d’être propagée à votre sujet?
Vous êtes trop gentil. Vous devez cacher un lourd passé. Crime, prison, etc. Vous pourriez même être très dangereux!
Adultère et pourquoi pas un enfant illégitime?
Chirurgie esthétique. Nez, lèvres, sourcils, dentition et mêmes abdos!
Fraude/évasion fiscale et peut-être même une usurpation d’identité!
Gold digger. Il n’y a que l’argent que vous aimez et vous seriez prêt à tout pour en avoir plus...

~ Dreamer

Je réside à Wisteria Lane depuis quelques années déjà. Je suis arrivée un vendredi matin. Le camion de déménageur s'est garé devant notre maison, mon mari était sur les lieux depuis le petit matin. Il avait été absolument parfait, alors que je m'occupais des enfants, Jackson déballait chacun des cartons. Le sourire aux lèvres, je ne pouvais pas m'empêcher de penser à l'avenir. Je murmurai à Sean qui était encore un tout petit bébé, que nous serions follement heureux. Oui, nous l'avons été jusqu'au jour où j'ai reçu la venue de ce sinistre personnage, c'est alors que j'ai senti le désespoir s'abattre de nouveau sur nos têtes — Je suis ou j'étais une jeune femme joueuse et terriblement attachante. J'avais tendance à passer d'une extrême à une autre, un jour j'étais la mère de famille calme et posée, le lendemain une vraie fêtarde et enjôleuse . Toutefois, je suis également instable, en effet j'ai du mal à trouver un certain équilibre dans ma vie, conjuguer amis, fêtes, diners ... De surcroit, j'ai un peu trop tendance à user de mes charmes pour obtenir ce que je désire, mauvaise habitude que j'ai prise au lycée où de nombreuses choses m'étais du, seulement en clignant des cils. Malgré cela, j'ai su garder une certaine modestie, tout en étant consciente que je ne suis pas désagréable à regarder. En ce qui concerne mes particularités, j'adore organiser des réceptions avec mes voisins et voisines … Je suis d'ailleurs très appréciée pour mes petits plats fait maison — Avant d'emménager à Wisteria Lane, je n'étais pas une commère dans le sens ou les histoires de voisinage ne n'importaient peu. Je n'y accordais aucune importance, peu à peu j'ai commencé à connaitre les premiers potins, les premiers scandales et ainsi va le monde. Au final, la banlieue vous change quoi que vous fassiez. Voilà pourquoi, aujourd'hui je collectionne les potins comme les enfants collectionnent les cartes — Les pelouses impeccables, la peinture des différentes clôtures blanches ne décolorent pas et sans oublier les familles plus charmantes les unes que les autres. Oui, tout semble minutieusement parfait, un endroit idyllique. Après avoir passé quelques années on remarque que la vie n'est pas aussi belle qu'elle veut le montrer. Le voisinage parait sympathique, il ne l'est pas pour autant. Une bataille fait rage, la bataille pour le pouvoir. Les combattants sont partout, très engagé par leurs petites taches quotidiennes, ils s'affrontent sauvagement pour dominer le monde qu'il les entoure, sachant pertinemment que la bataille est perdue d'avance.

~ goodbye stranger

PSEUDO/PRÉNOM: curious, julien. ÂGE: 17 ans. COMMENT CONNAIS-TU FML: bazzart. CÉLÉBRITÉ: sarah michelle gellar. COMMENTAIRES: je crée un double compte, en espérant que cela soit autorisé. mon personnage avec sarah me manque.


Dernière édition par Siobhan Daniels le Mar 3 Juil 2012 - 10:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 32
HUMEUR : changeante.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: Divorcé(e)

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mar 3 Juil 2012 - 10:07

~ Crime of the Century


chapitre un
~ Then i know you won’t tell what i said. Because two can keep a secret if one of them is dead. ~
J'ai passé la majeure partie de mon enfance et adolescence dans l'Upper East Side, à New York. Je peux encore sentir l'odeur humide du quartier les jours d'hiver, lorsque l'immensité de la ville était alors recouverte d'un mentaux blanc. J'arrive à ressentir comme si cela s'était passé hier, la douceur de la soie ainsi que l'étincelante peinture qui recouvrait les murs neufs de notre demeure. Oui, c'était il y a de nombreuses années ... Je n'ai jamais aspiré une enfance telle que je l'ai vécue, toutes ces discutions absurdes, c'est faux semblants et l'importance de projeter une image parfaite des Bukater. Une hypocrisie permanente, à chaque seconde, chaque minute, chaque heure, nous devions paraître ce que n'étions pas, enfin en ce qui me concerne. Ma triste mère n'avait qu'un seul but dans la vie, l'argent, elle se fichait éperdument de sa seule fille. C'était une véritable obsession, toujours en posséder davantage au dépend des véritables richesses de la Terre. Passant la plupart de ses journées à essayer de trouver un homme, un bon parti qui pourrait m'assurer une vie convenable, son visage était froid, tendue et inepte. Dans sa profonde recherche de la personne qui deviendrait mon époux, je n'avais pas mon mot à dire, l'amour dans toute cette mascarade importait peu. Nous logions dans un immeuble, au dernier étage. La décoration était assez Parisienne, elle rappelait l'esprit de Versailles. Avec des moulures et fresques du 19 siècles, parsemé de meubles tout droit exporté de France, je voyais cela comme un musée. Chaque chose avait sa place et il ne fallait pas contrarier les habitudes de maman au risque de se faire remonter les bretelles. Quant à mon père, un homme grand et noble, prétentieux et arrogant. Il nous avait quittés lorsque j'étais plus jeune. Voyez-vous, il était l'homme de la famille, Monsieur Bukater. Gagnant assez d'argent pour pouvoir assurer la descendance de la famille, ma mère en était que plus fière. Toutefois, les choses ne se sont pas déroulées comme elle l'avait prévue. En effet, il est mort dans un accident de voiture, nous laissant avec de multiples dettes en guise d'au revoir. Je me souviens, maman a rebondit avec plus de facilité que je ne l'aurais pensé. Immédiatement, elle s'est épris d'un homme, aussi riche que l'était papa. Ainsi, j'ai grandi toute seule avec ma nourrice et j'ai du apprendre à m'adapter dans ce monde cruel et dur. Oui, j'avais tous les codes sociaux d'une jeune fille bien élevée, mais intérieurement j'hurlais et crier à l'aide. Vers l'âge de dix-sept ans, ma mère est partie en Floride avec son nouveau mari. Sans se soucier un instant de ce que sa petite fille chérie allait devenir, elle m'a laissé isolée et livrer à moi-même. N'allait pas croire que je n'étais pas heureuse, bien au contraire. J'avais en ma possession un appartement immense et petit à petit, je commençais à entrevoir la vie d'une manière différente. Continuant des études dans une école privée de renom, j'ai eu pour ambition de partir à l'aventure, voyager en Europe et quitter ce monde aberrant.


chapitre deux
~ Cause he's a rebel with a tainted heart and even I know this ain't smart. ~
Je suis arrivée à Londres, un samedi matin. Il faisait mauvais et froid, c'était commun d'après ce que j'avais entendu dire. J'y suis resté quelques jours, pour gagner la France, puis l'Italie et enfin l'Espagne. Apprenant et découvrant de nombreuses cultures, ce fut l'expérience la plus enrichissante de toute ma vie. Jamais, je n'aurais pensé me sentir aussi libre, proche des gens et aussi détendu. Oui, il n'y avait plus aucun faux semblant, le tout était d'une sincérité remarquable, sans la moindre hypocrisie. Pour la première fois, je pouvais être Rose Dewitt Bukater, la vraie. Durant mon voyage, j'ai fait la connaissance d'un jeune homme, une personne qui dès notre première rencontre m'a fait ressentir des choses. Indescriptibles, certes. Il m'a sauvé, oh oui et ceux de toutes les façons possibles. Nous nous sommes rencontré à Paris sur la place Vendome, il était assis sur un banc et dessiner quelque chose. Il avait des cheveux châtains, au reflet blond. Le visage à la fois fin et carré, il semblait tellement concentré qu'on aurait pu croire qu'il vivait ce qu'il dessinait. Habillé modestement, il ne devait pas avoir beaucoup d'argent. Quant à moi, je marchais avec une ombrelle, les cheveux attachés, vêtue d'une robe signé par un grand nom de la mode. Soudain, un vulgaire personnage s'est précipité près de moi et m'a arraché mon sac. Prise de panique, je n'ai pas pu m'empêcher de crier et le jeune homme s'est élancé à sa poursuite. Je n'ai pas compris ce qui se passait, pourtant la scène était jouée devant mes yeux. En quelques secondes, il est revenu, avançant vers moi il a plongé son regard dans le mien et m'a demandé si j'allais bien. J'ai répondu naturellement que je me portais aisément et que je le remerciais de son geste. Ainsi, il a affiché un sourire et m'a donné mon sac. J'ai compris qu'il venait de rattraper le voleur. Nous avons engagé la conversation, c'était d'une intensité unique. En effet, nous n'avons quitté cette place que vers la fin de la journée, nous sommes restés des heures entières à parler. Jamais, je n'avais senti une telle attirance, une telle réciprocité. Une entente parfaite. Malheureusement, le temps était compté. Je devais repartir dans quelques jours et Jackson ne pouvait pas me suivre. Nous avons passé le peu de jours qu'ils nous restaient ensemble, il m'a fait découvrir Paris à sa manière, nous avons diners sur les bateaux mouches, admirer la Tour Eiffel, nous nous sommes enlacés dans de somptueux petits parcs. Ces moments étaient divinement écris. Et quand l'heure a sonné, quand le destin a souhaité nous séparer, nous sommes restés ensemble, défiant toute autorité. Nous avons pris un paquebot pour regagner l'Amérique, je voyageais déjà depuis des mois et Jackson venait de quitter sa vie, pour en créer une nouvelle à mes cotés.


chapitre trois
~ Never pretend to a love which you do not actually feel, for love is not ours to command. ~
Le 21 novembre, j'ai décidé qu'était enfin venu le moment de venir à bout de ce monstre. J'ai nettoyé soigneusement la chambre que je louais dans un vieux motel de Los Angeles, éteignit le chauffage. Pourquoi, j'en étais venu à un geste si désespéré ? Il faut reprendre les choses depuis le début afin de comprendre. Après mon voyage en Europe, je suis rentrée en compagnie de Jackson. Nous nous sommes mariés et nous avons été heureux, aussi heureux qu'un couple peut l'être. Toutefois, après une grossesse, des années de lassitude, j'ai senti le désespoir s'abattre sur à nouveau. Nous vivions dans une banlieue résidentielle, Wisteria Lane. Un des quartiers les plus huppés de Fairview. Notre vie semblait d'une perfection impensable, chaque matin, j'amenais mon fils à l'école, je filais chez mon thérapeute l'après midi, puis je jouais au poker avec les voisines, enfin je préparais le repas le soir, et les choses recommençaient. Voilà, pourquoi il est impensable qu'en ce 21 novembre, je me sois rendue dans ce motel sombre et sinistre, avec des médicaments pour détruire la seule personne qui m'a brisée.

______________________
▷ Looking up from underneath fractured moonlight light on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 41
HUMEUR : anxieuse.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: directeur d'une agence de publicité à Chicago
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mar 3 Juil 2012 - 10:32

bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 32
HUMEUR : changeante.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: Divorcé(e)

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mar 3 Juil 2012 - 10:40

Merci à toi I love you

______________________
▷ Looking up from underneath fractured moonlight light on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 41
HUMEUR : anxieuse.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: directeur d'une agence de publicité à Chicago
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mar 3 Juil 2012 - 10:56

Ah bah c'était rebienvenue, en fait. Voilà, ma bêtise dans toute sa splendeur. mdr
J'aime beaucoup ta fiche en tout cas (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mar 3 Juil 2012 - 11:32

Oui c'est rebienvenue, et merci encore faint

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMINISTRATRICE DE FML

MESSAGES : 1464


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Barmaid et troubadour
RELATIONS:
STATUT: Célibataire

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mer 4 Juil 2012 - 4:56

Curious + Fml = SMG. Héhé
Je valide!

______________________
<img src="http://24.media.tumblr.com/tumblr_m6fvgisrjd1r4sd5ro3_250.gif"; width="210px">
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 32
HUMEUR : changeante.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: Divorcé(e)

MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   Mer 4 Juil 2012 - 8:53

Merci à toi I love you

______________________
▷ Looking up from underneath fractured moonlight light on the sea. Reflections still look the same to me, as before I went under
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it   

Revenir en haut Aller en bas
 

SIOBHAN DANIELS ♚ it doesn’t make any sense, that’s why I trust it

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Take a Walk On the Wild Side-
Sauter vers: