Partagez | 
 

 don't touch my boyfriend (luan + john).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mer 11 Juil 2012 - 17:43


Okay, listen to me ! Don't touch my boyfriend

Seigneur, la journée commençait très mal. Après avoir fait de multiples cauchemars, je me suis levé à l'aube ce matin-là. Comme toujours, la journée qui s'amorçait été radieuse : un soleil lumineux et brulant, un ciel bleu profond et océanique ainsi que la verdure des pelouses des différentes maisons, rendant l'atmosphère de Wisteria Lane, paisible et idyllique. J'ai rapidement enfilé un survêtement pyjama gris et un t-shirt noir comme la nuit. Descendant les marches de la maison de mes parents avec ennuie, je me dirigeais dans la cuisine afin de préparer un bol de céréale. J'ai immédiatement aperçu un voisin à travers la vitre de la fenêtre, ce n'était pas un voisin ordinaire, il s'agissait de Luan Flaniggan. Un garçon de mon âge, je ne m'étais jamais intéressé à sa personne, il semblait froid et distant et en toute franchise, il m'était invisible jusqu'à aujourd'hui. Désormais, je ressentais le besoin d'aller lui dire deux mots. Tout d'abord, je l'avais réccèment remarqué en compagnie de John dans Wisteria Lane ce qui m'avait interloqué. Jamais, John ne m'avait parlé de ce type et je souhaitais en apprendre davantage sur la nature de leur relation. Je ne le connaissais pas, mais je le détestais déjà. Ainsi, finissant les dernières céréales de mon bal, je sortais de ma demeure pour l'aborder avant qu'il ne rentre chez lui. Il était très tôt, mais la température devait s'approcher des 25°. Comme d'habitude, Madame Dickens (une vielle qui résidait juste à coté de chez moi) me salua avec large sourire. Elle était certes entipathique, mais elle faisait partie des meubles ... D'un pas déterminé, j'avançais vers son jardin ... Après quelques secondes, j'arrivais à destination, affichant un sourire faussement sympathique, je lui dis :

« Salut toi. Question, tu faisais quoi hier avec John ? Non parce que, je t'ai vu avec lui ... »

Oui, j'étais jaloux. Je n'y pouvais rien, c'était ma nature. Voilà pourquoi j'avais ce comportement et connaissant l'orientation sexuelle de Luan, je me devais de faire ma petite enquête. Oh, il ne fallait pas jouer avec moi, je pouvais me montrer totalement hystérique, colérique voir incorrect.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss


Dernière édition par Austyn Dewitt le Jeu 12 Juil 2012 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 167
HUMEUR : Scared


MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mer 11 Juil 2012 - 20:40


Are you fuckin' retarded, or what ?


Quelle belle journée qui commençait, j'avais reçu un texto ou un sexto (je ne sais pas comment je pouvais appeler cela) de Sully' à peine levé de mon lit. Je tournais dans ma chambre avant de retomber dans mon lit et de serrer le téléphone contre ma poitrine. Tout en mordant mes lèvres, je lui répondais par des mots qui me firent rougir jusqu'aux oreilles, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Je descendais jusqu'à la cuisine où m'attendait un petit déjeuner de prince. Je remerciais ma mère qui en faisait beaucoup trop, toutefois je ne pouvais pas lui en vouloir. Elle me serra dans ses bras et je ne peux pas dire que cela m'avait pas manqué. Je m'installai devant mes pancakes avec double ration de fraises et de chantilly dans mon bas de pyjama raillé et mon polo blanc, sans oublier ma casquette des yankees verte qui était mon équipe favorite. Ma mère me la retira et je grogna jusqu'à la retrouver à la fin du repas. Puis, elle me demanda d'aller chercher le courrier. Pour une fois, j'étais plus qu'impatient de m'atteler à cette tache que je détestais normalement, mais j'attendais avec impatience mes billets pour aller assister à X-Factor avec Britney Spears comme jury. J'ai littéralement couru pieds nus jusqu'à notre boite aux lettres et une fois les lettres en main j'ai vu débouler Austyn, oui je connaissais son prénom. Pas quelqu'un que j'appréciais particulièrement, je trouvais qu'il se la jouait un petit trop. En faite, honnêtement, il m'avait toujours agacé plus qu'autre chose, même si je n'avais jamais sympathisé avec lui. Je le regardais avec un drôle d'air surtout quand il me demandait ce que je faisais hier avec John. Je les savais ensemble. Pauvre John, il aurait pu trouver tellement mieux. Je l'ignorais royalement. Oui, j'avais envie de faire ma diva aujourd'hui. Je lui tournais le dos tout en retournant chez moi, mais ne pouvant m'empêcher de parler.

« Tu m'as vu ? J'étais habillé au moins ? Quoi, que vu ce que nous faisions, on avait pas trop besoin d'habits...Ah pardon, tu parlais quand on a prit une glace dans le centre-ville ?? Je suis bête...Je pensais que tu parlais d'autre chose... »

Oui, je cherchais la merde. Je ne pouvais m'empêcher de me la jouer garce tout en feuilletant notre courrier pour savoir si j'avais reçu les invitations que j'attendais depuis si longtemps maintenant. John allait me faire la gueule pour ça, mais là c'était vraiment trop tentant. Surtout, je voyais pas ce qu'il pouvait s'imaginer. Il n'y avait pas plus honnête que John dans cette ville. Il l'aimait son Austyn. Il me l'avait dit et si souvent répété.

______________________


Dernière édition par Luan Flaniggan le Mer 11 Juil 2012 - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mer 11 Juil 2012 - 21:07

« Tu m'as vu ? J'étais habillé au moins ? Quoi, que vu ce que nous faisions, on avait pas trop besoin d'habits...Ah pardon, tu parles qu'on a prit une glace dans le centre-ville...Je suis bête...Je pensais que tu parlais d'autre chose... » La colère commença lentement, mais surement à monter en moi. Je la sentais parcourir l'ensemble de ma silhouette comme si le venin de serpent tentait de me possèder. Toutefois, je tâchais de me contrôler, du moins pour le moment. S'il y avait une chose à laquelle j'étais doué, c'était les disputes. Oui, je m'embrouillais souvent avec pas mal de monde pour un oui et pour un non, je gueulais beaucoup. Certes, cela pouvait agacer par moment, mais il fallait s'en accommoder pour m'apprécier. Souvent, au lycée, le proviseur me convoquait pour avoir déclenché une énième bagarre, d'ailleurs j'avais été exclu une semaine car j'avais cassé le nez d'un de mes camarades. En effet, j'étais un véritable sans chaud, capable de me maitriser en grandissant, ma patience avait ses limites comme bon nombre de personnes. Ce coté agressif et certainement destructeur provenait de mon enfance, ayant grandi avec des parents toujours absents et une nourrice antipathique comme la pluie, j'étais un petit enfant constamment en colère. Voilà pourquoi, très tôt j'avais pris des cours de taekwondo dans le but de canaliser mes émotions et plus particulièrement mon agressivité. Désormais, ceinture noire, j'avais arrêté de pratiquer ce sport qui m'avait accompagné durant une longue période de ma vie. Je me retrouvais face à Luan, affichant un sourire machiavélique avant de me rapprocher de lui et de plonger mon regard dans le sien. Je lui dis :

« Est-ce que l'on va avoir un problème toi et moi ? N'ouvre pas les hostilités contre moi. C'est un bon conseil »

Déclarai-je avec une détermination sans faille. Je ne souhaitais pas particulièrement me disputer avec lui, de bon matin je pouvais m'en passer. Malgré cela, il me provoquait, c'était une évidence. Me provoquer n'arrangerait pas les choses, bien au contraire. Allait-il continuer ce petit jeu ?

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 167
HUMEUR : Scared


MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mer 11 Juil 2012 - 22:40

« Est-ce que l'on va avoir un problème toi et moi ? N'ouvre pas les hostilités contre moi. C'est un bon conseil » J'y croyais pas. Je baissais les lettres pour me retourner et lui accorder l'attention qu'il semblait si fièrement rechercher. J'ouvrais grand les yeux puis je regardais autour de nous, pensant à une blague ou quelque chose de ce genre. Je me grattais la joue avec notre courrier avant de faire quelques pas d'approches vers lui. Vraiment là, j'avais besoin de comprendre, il venait me faire une crise de jalousie de bon matin alors que j'avais même pas pris ma douche. Même pas un cela plaisir de savoir que tu es en vie et sympa que tu es réchappé à un malade qui va t'envoyer au moins trente-ans en thérapie. Non, monsieur, ne pensait qu'à lui et son petit couple si parfait avec John - en tout cas de ce que me racontait le principal intéressé - Je m'attendais pas à qu'il me prenne dans ses bras pour me montrer son plaisir de me savoir en vie, mais là c'était trop fort. Il était hors de question que je laisse passer cela. Je le laissais plonger son regard dans le mien et je le soutenais. Je connaissais sa réputation au lycée, même s'il croyait qu'il allait m'impressionner. L'ancien Luan surement. J'allais avec un grand sourire aussi machiavélique que le sien lui tapoter sur sa joue gauche avec notre courrier.

« Oui, je crois qu'on va avoir un problème nous deux. Et, juste pour info, j'ai survécu à un pédophile qui m'enchainait dans sa cave sans eau et nourriture pendant des jours. Donc, sincèrement, je pense que tu n'as rien qui puisse me faire peur. »

Il croyait quoi. Je n'avais pas vécu l'enfer pour me faire embêter par un mec un peu trop jaloux ? Il voulait jouer, avec plaisir ! Je lui offrais un nouveau sourire de guerrier prêt à sortir les armes. Même, si honnêtement, il n'y avait besoin d'aucun combat. J'adorais John, mais comme ami. Il me disait être heureux avec Austyn et pour moi c'était le plus important. C'était ça le rôle des amis. Maintenant, il fallait que je tourne les talons et que je rentre chez moi, mais j'ai pas réussi. J'ai jamais dit que j'étais parfait. Je ne peux m'empêcher de rajouter de l'huile sur le feu.

« Hey, au faite ! Tu pourras dire à John vu que tu vas le voir que c'est toujours ok pour notre soirée dvd dans sa chambre. Je sais qu'il n'a qu'un lit, mais on va se serrer. Bah, tu sais comment cela se passe, hein ? »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mer 11 Juil 2012 - 23:11

« Oui, je crois qu'on va avoir un problème nous deux. Et, juste pour info, j'ai survécu à un pédophile qui m'enchainait dans sa cave sans eau et nourriture pendant des jours. Donc, sincèrement, je pense que tu n'as rien qui puisse me faire peur. » Ne vous laissez pas impressionné par les bonnes manières il est facile d'adresser un salut poli et amical à la personne que l'on vient de voler. Ces gens si bien élevés peuvent également vous accueillir avec le sourire et tenter par ailleurs de percer tous vos secrets. Ils sont aussi capables de vous offrir un café tout en vous dénonçant à la police. De même ne soyez pas choquer par le comportement de ceux qui vous traite sans ménagement... Derrière cette attitude se cache parfois une générosité sans limite. Égoïste, égocentrique, prétentieux, oui ces mots résumaient aisément ma personnalité. Je me fichais complètement que Luan est survécu à un pédophile, après tout ce drame ne me touchait pas, nous n'étions pas amis par conséquent je me moquais totalement de cette situation. Cependant, pendant une seconde je ressentis une forme de compensions pour le jeune homme. Bien sur, cela ne dura qu'un instant. Revenant à la réalité peu à peu. D'accord, il avait vécu l'enfer et alors ? Moi, j'ai passé toute une semaine sans faire les magasins, ça c'est l'enfer ! Quoi qu'il en soit, Luan voulait simplement jouer la carte de la provocation, grossière erreur. Lorsqu'il tapota ma joue avec la lettre, je ne pus m'empêcher de laisser échapper un rire pervers. J'attendis patiemment qu'il termine puis d'un geste vif, j'attrapais la lettre que je déchirais d'un coup sec. J'annonçais sur un ton ironique :

« Oups, je suis maladroit. J'espère que ce n'était pas important surtout »

Après tout, s'il pouvait jouer sur la provocation, je pouvais faire de même. J'ignorais ou les choses arriveraient, mais s'il fallait lui mettre un coup de tête pour le faire tête et bien qu'il en soit ainsi. Il s'écarta du chemin pour regagner l'entre de sa maison, mais il fit demi tour pour rétorquer : « Hey, au faite ! Tu pourras dire à John vu que tu vas le voir que c'est toujours ok pour notre soirée dvd dans sa chambre. Je sais qu'il n'a qu'un lit, mais on va se serrer. Bah, tu sais comment cela se passe, hein ? »

« Très bien, la guerre est déclarée. Maintenant, lorsqu'on se verra aux réunions de Wisteria Lane, tu traces ta route. On se connait pas, tu es invisible. Tu vas également arrêter de faire ton malin avec moi, ça va »

Oui, je disais un peu tout ce qui me passait par la tête et ce n'était pas forcément d'une grande logique. Jaloux, oui, mais j'aurais pu changer et ne plus l'être, toutefois le comportement de Luan ne le permettait pas. Il me provoquait et cela marchait parfaitement. Je pris Luan par la joue, la secouant avec abondance. Concluant, j'ajoutais :

« Game on, bitch. J'allais oublier, tu touches pas à mon mec »

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 167
HUMEUR : Scared


MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Jeu 12 Juil 2012 - 19:50

« Oups, je suis maladroit. J'espère que ce n'était pas important surtout » Je lui lançais un regard de dédain si fort que j'ai dû créer mes premières rides. Qu'est ce que je pouvais me moquer de ce courrier ! Honnêtement, c'était quoi ? Des factures de mes parents ? Une lettre de grand-mère ? Rien de bien irremplaçable. Je baissais les yeux pour observer les morceaux au sol, au moins il avait attiré mon attention, c'était déjà ça. Puis, mon regard bleu azur se troubla, comme un océan prêt à se faire submerger par la tempête. J'arrivais à déceler dans les morceaux déchirés, MES PLACES pour X-Factor. Il faut dire que j'avais le logo en plein milieu de mon pied nu. J'explosai intérieurement. J'allais le tuer. Non, je le pouvais pas, même si nous semblions les seuls dehors, on savait lui comme moi, que tous nos voisins (ou plutôt nos voisines qui n'ont rien à faire de leurs journées) nous observaient par leurs fenêtres.

Je bouillonnais et cela n'allait pas en s'arrangeant quand il me lança :« Très bien, la guerre est déclarée. Maintenant, lorsqu'on se verra aux réunions de Wisteria Lane, tu traces ta route. On se connait pas, tu es invisible. Tu vas également arrêter de faire ton malin avec moi, ça va »

« Mais, tu as toujours été insignifiant pour moi, mec. Cela changera rien. Et, ton petit rôle de petit dur m'impressionne pas. Je fais ce que je veux, tu as compris. Et, tu devrais pas me chercher, vu ce qu'on raconte au lycée sur toi...Je serais ravis de confirmer la rumeur que tu suces tous les mecs de première année derrière le gymnase après les cours. Imagines que cela vienne jusqu'aux oreilles de John ?... »

Je pouffais de rire ou en tout cas je le simulais à la perfection. J'avais beau ne pas avoir été là pendant une période. J'avais vite été mis au courant des rumeurs. Il faut dire que même si je connaissais pas bien Austyn, je savais qu'il avait un noyau dur qui racontait tout et n'importe quoi sur lui. Je le cherchais et je l'assumais entièrement. J'étais donc pas surpris d'avoir la joue secoué avec abondance tout en me lançant: « Game on, bitch. J'allais oublier, tu touches pas à mon mec » Je le repoussais avec violence.

« Ne me touches pas espèce de petit merdeux ! J'ai pas envie d'attraper une mst. »

Est-ce que c'était ce que je venais de dire ? Mais, mon regard tomba juste à côté dans l'herbe une des crottes du petit roquet encore oublié de Madame Sokolowky. Elle l'avait bien placé dans le sac fait pour cela, mais ne l'avait pas emporté. C'est horrible, mais j'étais tellement en colère pour mes places. En deux mouvements, j'ai ramassé le sac et je l'ai balancé à la figure d'Austyn. SPLASH ! Au moins là, l'expression de petit merdeux prenait tout son sens.

« Oups, je suis maladroit... »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Jeu 12 Juil 2012 - 20:19

« Mais, tu as toujours été insignifiant pour moi, mec. Cela changera rien. Et, ton petit rôle de petit dur m'impressionne pas. Je fais ce que je veux, tu as compris. Et, tu devrais pas me chercher, vu ce qu'on raconte au lycée sur toi...Je serais ravis de confirmer la rumeur que tu suces tous les mecs de première année derrière le gymnase après les cours. Imagines que cela vienne jusqu'aux oreilles de John ?... » Mon visage se figea sur-le-champ. La colère me possédait totalement, plus même, la rage. Je serrais mon poing dans le but de canaliser mes émotions, malgré cela je sentais que je n'arriverais plus longtemps à maintenir ce flot de contrariété. Affichant un regard d'une noirceur malveillante, je criais :

« La rumeur ? Mais ce n'est plus une rumeur depuis quelques semaines déjà, il faut se mettre à jour, même ma mère est au courant pauvre cloche. Quant à mes exploits sexuelles, je suis ravi que les gens en parlent, moi au moins je sais comment m'y prendre pour baiser. On ne risque pas de parler des tiens étant donné qu'ils ont émergé d'une cave avec un pédophile ! »

Oui, je venais de rétorquer cette atrocité complètement déplacé et terriblement gênante, évoquant le traumatisme de Luan. Je m'en fichais totalement, mon but était de lui faire mal et j'utilisais les armes que j'avais en ma possession. Il me repoussa. Notre dispute prenait peu à peu une tournure violente et j''en étais plus que ravie, j'attendais qu'il fasse le premier pas pour commencer à le massacrer. « Ne me touches pas espèce de petit merdeux ! J'ai pas envie d'attraper une mst. » Disait-il. Pauvre petit Luan, j'avais de la peine pour lui. J'ajoutais :

« Et tu vas me faire quoi, idiot ? »

C'est à ce moment précis que je crus devenir fou. Je venais de me prendre un sachet de merde dans la figure. L'odeur et la texture était absolument horrifiante et j'étais totalement sous l'emprise de l'étonnement, ce n'était pas une simple guerre qu'il avait engendré. C'était la troisième guerre mondiale. Ainsi, je m'avançais vivement, prenant une forte respiration, j'attendais une courte seconde. On pouvait lire le dégout et la frustration sur mes traits fins. Soudain, j'effectuais un Fouryo Tchagui (prise de taekwendo). Il s'agissait d'un coup de pied fouetté qui pouvait s'avérer d'une extrême violence s'il était bien exécuté. Le coup fut porté au visage, plus précisément sur le nez. John allait certainement m'en vouloir, mais je n'avais plus aucun contrôle sur la situation. Je sautais littéralement sur Luan qui tomba à terre. Très vite, je me mis à califourchon sur son buste et je criais :

« Regarde ce que tu as fait, j'ai de la merde sur le visage. T'es complétement cinglé, tu vas le regretter. Je vais te démolir. »

Je le frappais avec le poing cette fois-ci, mais avec moi de force. Je la ressentais, cette colère, cette rage que je détestais de tout mon être. Quelques voisins venaient de sortir de leur maison, ayant entendu le bruit et les cris.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Jeu 12 Juil 2012 - 23:06

John regardait la télé avec son club de golf dans la main quand son père l'interpella dans la cuisine. Il poussa un soupir avant de se lever et d'aller à sa rencontrer, le visage tendu. Il craignait l'entendre parler de sa relation avec Austyn, une relation que John ne parvenait pas à cacher à la maison. Il souriait tout le temps et ne cessait de lire les textos de son copain, comme si cela était devenu vital. Son père avait rapidement découvert la raison de cette bonne humeur mais n'avait pas posé plus de questions que cela. Seulement, John le savait, il n'était pas le genre de père à rester en retrait. Mais peut-être voulait-il simplement lui demander s'il était prêt pour le golf.

« Ouais papa ? Tu veux quoi ? »

Son père regardait quelque chose dehors et il ne voulait pas se retourner, comme s'il craignait la réaction de son fils. John leva un sourcil interrogateur avant de le pousser sur le côté pour observer l'extérieur. Et là, ce qu'il observa le gela sur place. Il y avait Austyn -son Austyn- qui se battait avec Luan, pour une quelconque raison obscure. John ne comprenait pas pourquoi les deux garçons se battaient. Il savait qu'Austyn était du genre à tout régler par la violence mais pourquoi s'attaquer à un type aussi adorable que Luan ? John adorait le blond. Ils se voyaient souvent chez le psy et il le comprenait mieux que quiconque. Il avait cette manière de l'écouter et de lui parler qui rendait John de meilleure humeur. Alors pourquoi son petit-ami agissait comme cela envers lui ?

« Je reviens papa, j'ai un truc à régler. »

John l'abandonna dans la cuisine, le club de golf toujours dans la main, avant de se diriger dehors en prenant bien soin de claquer la porte. Il le savait, à la fenêtre de la cuisine, son père l'observait, prêt à intervenir si quelque chose mettait la santé de son fils en danger. C'était un véritable père poule qui protégeait son fils comme une poule avec ses œufs. Surtout depuis la mort de la mère de John. Ce dernier marcha rapidement vers les deux brutes, se raclant la gorge lorsqu'il fut juste à côté d'eux.

« Je peux savoir ce qu'il se passe ici ? »

Il croisa les bras sur son torse, observant avec colère les deux garçons qui se trouvaient sur le sol, Austyn sur Luan à lui asséner un coup de poing. Il détestait devoir intervenir mais il n'avait pas envie de voir les deux garçons qu'il aimait le plus se battre. Se battre pourquoi d'ailleurs ? En observant les alentours, John remarqua des bouts de papiers, marqués d'un grand X-Factor dessus. Ils étaient déchirés mais il s'en empara, avant de regarder Luan. Cela ne pouvait être qu'à lui.

« Avec un morceau de scotch ça devrait le faire. Sinon sur internet ils t'échangent les places abimées. »

Il lui adressa un sourire froid avant de poser ses yeux sur Austyn. Il avait le visage recouvert d'une substance marron fortement odorante. John ne trouvait pas cela drôle et il préféra lever les yeux au ciel.

« Bordel, dites moi que c'est du chocolat. »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 167
HUMEUR : Scared


MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Ven 13 Juil 2012 - 5:56

« La rumeur ? Mais ce n'est plus une rumeur depuis quelques semaines déjà, il faut se mettre à jour, même ma mère est au courant pauvre cloche. Quant à mes exploits sexuelles, je suis ravi que les gens en parlent, moi au moins je sais comment m'y prendre pour baiser. On ne risque pas de parler des tiens étant donné qu'ils ont émergé d'une cave avec un pédophile ! » Je le regardais avec des grands yeux. Je pensais qu'il pousserait à m'affirmer le contraire. C'était quoi dans son regard, de la fierté. Honnêtement, maintenant Austyn me dégoutait. Je pensais pas être du genre coincé, mais là je me retenais pas pour répondre la voix haut perché.

« Et, tu es fier en plus ? Que toute la ville pense que tu es une pute ? Ouai', tu sais baiser...Bah, écoute, tant mieux pour toi...On a vraiment pas les mêmes valeurs...Et, tu as pensé à ce que John pourrait ressentir face à cette rumeur ? Et, si tu me dis qu'il est fier, tu te fourres le doigt dans l’œil. Tu aurais vu sa tête hier quand des mecs sont venus nous emmerder à ton sujet...J'ai mis une demi-heure à lui remonter le moral. »

Oui, c'était complétement puéril de lui lancer cette crotte à la figure. J'avais quoi, cinq ans ? Mais, j'étais pas du genre à être violent. Je ne savais pas battre et je ne pratiquais aucun sport. Sauf, si vider un frigo pouvait l'être. Je me doutais bien que cela allait mal finir, mais j'étais complétement hilare en le pointant du doigt. Donc, on peut dire que je n'ai vu qu'au dernier moment ce coup de pied fouetté. En même temps, si je l'avais vu avant, je n'aurais pas su comme l'éviter. Je suis donc tombé en arrière me cognant violemment contre notre boite aux lettres au niveau de l'arcade sourcilière. Cela devait faire mal. Je le supposais car depuis mon retour j'étais touché par l'asymbolie (l'insensibilité à la douleur) D’après mon médecin c'était tout à fait normal, mon corps avait voulu se protéger. C'était dommage pour Austyn, alors qu'il me hurlait dessus: « Regarde ce que tu as fait, j'ai de la merde sur le visage. T'es complétement cinglé, tu vas le regretter. Je vais te démolir. »

« Bah vas-y ! Je suis tout à toi. »

Je le laissais se défouler, mon visage en sang. Je réagissais même pas, sauf à l'impact des coups qui faisaient sauter mon corps. J'étais le seul avec mes parents à savoir pour l'asymbolie. Mes parents comme nos voisins dehors entrain d'observer la scène horrifié. Je sentais qu'Austyn allait avoir une bonne réputation après ça. Jusqu'à que John arrive et interrompe le massacre en règle en lançant. « Je peux savoir ce qu'il se passe ici ? » Au sol, je détournais la tête quelques secondes pour vider ma bouche plein de sang et je m'empressais de répondre.

« Rien. Ton copain qui pense que j'ai pas assez souffert après neuf mois de tortures physiques et mentales. Et, tout ça car je suis un peu trop proche de toi. »

J'offrais mon plus beau sourire, alors que j'avais une dent de cassée et le reste de la mâchoire complétement rouge. Je profitais pour me relever et cracher à nouveau dans l'herbe. Je remarquais le regard de John sur les morceaux de cette lettre qu'il savait que j'attendais comme le messie. Il faut dire que je lui en avais parlé nuit et jour. Le pauvre. « Avec un morceau de scotch ça devrait le faire. Sinon sur internet ils t'échangent les places abimées. » Je le trouvais adorable comme à son habitude et j'allais pas lui en vouloir, mais il fallait remettre les choses aux claires.

« Non, il y a eu trop de fraude, ils mettent des codes barres à l'intérieur maintenant et ils ne font pas d'échanges...Mais, c'est pas grave, John...C'est que des places... »

J'étais triste. Pourquoi j'étais triste ? Peut-être car on m'avait tout prit dans ma vie dernièrement. Oui, ce n'était que des places stupides, mais c'était une goutte d'eau dans l'océan. Là, j'avais vraiment envie de pleurer. « Bordel, dites moi que c'est du chocolat. » J'offrais le même sourire froid à John, tout en me dressant devant eux.

« Non, non. C'est de la merde et c'est moi qui lui ai lancé. J'assume ! Cela méritait vraiment qu'il me refasse le portrait. Tu as vraiment un copain charmant, John... »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Ven 13 Juil 2012 - 7:10

Je crois que le pire dans cette situation, c'était l'odeur, une véritable infection. Moi qui avait l'habitude de soigner mon apparence, de me coiffer soigneusement, de me parfumer avec du parfum importé de Paris, j'en prenais un sacré coup avec de la merde sur la figure. Le plus étrange, c'est que je me sentais humilié. Totalement humilié et répugné par ce geste, pourtant j'en avais pris des coups de poing, mais la c'était différent. Je n'avais qu'une envie, courir chez moi et prendre une centaine de douche froide, quitte à passer pour celui qui évite les explications, prenant la fuite. C'était trop horripilant et ma fierté passait après. Je ne pouvais pas rester une seconde de plus avec cette chose sur le visage. « Et, tu es fier en plus ? Que toute la ville pense que tu es une pute ? Ouai', tu sais baiser...Bah, écoute, tant mieux pour toi...On a vraiment pas les mêmes valeurs...Et, tu as pensé à ce que John pourrait ressentir face à cette rumeur ? Et, si tu me dis qu'il est fier, tu te fourres le doigt dans l'oeil. Tu aurais vu sa tête hier quand des mecs sont venus nous emmerder à ton sujet...J'ai mis une demi-heure à lui remonter le moral. » Disait-il avec agressivité. Il m'avait touché, oui oui j'ai dis ça. J'étais blessé parce qu'il avait entièrement raison, du moins sur une partie de sa tirade. J'avais eu de multiples aventures avant de rencontrer John et je n'étais pas fière de cela, vis-à -vis de lui. J'en avais presque honte et voilà que cet idiot me balançait tout cela en pleine face. Je n'étais pas fière de mon comportement, n'étant pas du genre à présenter des excuses, bien trop fière pour cela, je regrettai un tant soit peu mon geste. Touché et blessé, je n'ai pas répondu à Luan. « Bah vas-y ! Je suis tout à toi. » Déclara le jeune blond. Il avait le visage ensanglanté, peut-être une dent cassée, c'était fort probable. En toute honnêteté, j'aurais préféré avoir été tabassé que de recevoir une merde. Soudain, je sentis la présence de John, je le voyais déjà prendre le parti de Luan ... « Je peux savoir ce qu'il se passe ici ? » Annonça-t-il sur un ton déconcerté. L'autre idiot rétorqua immédiatement « Rien. Ton copain qui pense que j'ai pas assez souffert après neuf mois de tortures physiques et mentales. Et, tout ça car je suis un peu trop proche de toi. » Le plus curieux ici, c'était que j'étais également vexé. Oui, j'étais vexé. Je me suis levé, j'ai lancé un regard agressif à Luan et j'ai répondu impulsivement :

« Ouais, c'est bon. J'ai compris »

Tout le gratin de Wisteria Lane venait de sortir pour assister à ce véritable scandale, par chance ma mère n'était pas en ville en ce moment. Il y avait de nombreux voisins qui observaient la scène, une tasse de café à la main, sans la moindre gène. Malgré le fait d'avoir de la merde au visage, je suis resté digne. Je n'ai pas regardé un seul instant John, vexé, blessé et légèrement honteux. J'ai commencé à marcher lentement pour retourner à l'intérieur de ma maison, traversant la rue, une voisine m'a accostée en disant « Oh dieu tout puissant, Austyn, vous êtes dans un sale état » J'ai rétorqué avec un sourire faussement sympathique, [color=tomato]« Demandez à Luan, il vous racontera ». Je suis arrivé sur la pelouse de ma maison, j'ai ouvert la porte en douceur. Une fois à l'intérieur, j'ai couru de toutes mes forces, montant les marches de l'escalier aussi vite que l'éclair. J'ai enlevé mon t-shirt, ouvert le robinet d'eau froide au maximum et j'ai tendu mon visage près de la source. Je frottais abondamment, mais l'odeur me provoquait des renvois, j'étais à deux doigts de vomir. J'ajoutai du savon, encore et encore ... Peu à peu la substance s'atténua, mais je pris la décision de grimper dans la bainoire pour prendre une douche complète. Quelques minutes passèrent et je savais avec pertinence que Luan était en train de raconter toute la dispute à John qui allait avec évidence l'écouter. Je sortis de la douche pour y rentrer une deuxième fois, je répétais la manoeuvre quatre fois. J'allais entamer une cinquième douche quand la sonnerie du téléphone fixe me fit sursauter, j'enfilais de nouveaux habits et décroché. « Austyn, c'est maman. C'est quoi cette histoire de merde à la figure, Madame Dickens vient de m'appeler » Les nouvelles circulaient à une vitesse, c'était dingue. « Hum ... C'est une longue histoire. Je n'ai pas envie d'en parler, tu rentres quand ? » « Ah, chérie. Je suis désolé, je sais que je devais rentrer ce week end, mais finalement je reste jusqu'à la fin du mois. Oh et de toute façon, je sais que tu adores être seul à la maison » Elle conclu ici, raccrochant. Oui je donnais l'impression que c'était l'extase de vivre seul, mais en réalisé c'était tout le contraire. Chaque soir, je mangeais des pâtes car je ne savais rien faire d'autre. Pour varier les menus, je prenais Macdo, trois fois par semaine. Quoi qu'il en soit, je n'allais pas me morfondre, maintenant il fallait avancer. Je suis retourné dans la salle de bain en trainant les pieds. J'ai attrapé la bouteille de parfum Prada et j'ai ajouté quelques petites touches de cette odeur si agréable par-ci par là. Jamais, on aurait pu deviner qu'il y a quelques instants je venais de me prendre une merde en plein visage, jamais. Terminant ma toilette, je me suis lavé les dents pour qu'elles atteignent une brillance parfaite.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Ven 13 Juil 2012 - 16:55

Luan faisait de la peine à John. Il avait une dent cassée -peut-être même plus- et du sang ne cessait pas de couler de sa bouche. Mais ce qui lui brisait le coeur, c'était de le voir sourire alors que la situation n'avait rien de drôle. Il faisait sans doute ça pour dédramatiser les choses mais pour John, c'était grave. Très grave. Luan avait peut-être un tort dans cette histoire mais il ne pensait pas qu'il était responsable de cette situation. Ce n'était pas parce que le jeune homme sortait avec Austyn qu'il devait le défendre obligatoirement.

« Mais il sait que je t'aime comme un pote. » Il se retourna vers Austyn. « Tu peux me faire confiance, je vois pas pourquoi j'irai voir ailleurs. »

La raison de leur guerre était plus que ridicule et John en voulait beaucoup à Austyn de douter de lui comme cela. Luan aimait son copain sans doute autant que lui aimait le brun. Alors pourquoi voulait-il chercher la merde comme cela ? Le jeu de mot ne parvenait même pas à le faire sourire. Et surtout, le jeune homme n'aimait pas le fait que son copain utilise le drame de Luan pour le toucher. C'était vraiment petit et très stupide. Il se sentait mal pour Luan, comme si c'était de sa faute. En y repensant, c'était un peu le cas en effet.

« Je suis désolé pour tes places. Je sais que tu y tenais. Y'a moyen que tu en reprennes d'autres ou pas ? »

John parlait d'une voix plus douce et son visage montrait de la tendresse. Il aimait beaucoup Luan et il n'aimait pas le voir souffrir. Lui qui essayait de se reconstruire, il n'avait pas besoin de ça dans sa vie. Ses places devaient l'enchanter au point de lui faire oublier les horreurs de son passé. Austyn les laissa tous les deux plantés là, se dirigeant d'un pas rapide vers sa maison. John l'ignora pour l'instant, prenant Luan dans ses bras. Celui-ci semblait sur le point de pleurer et il détestait ça.

« T'aurais pas du faire ça mais n'en parlons plus. Vous êtes des gros idiots mais je vous aime. Je vais lui parler et éclaircir les choses. Et on avisera pour tes places. »

John s'empara de son téléphone afin d’appeler son petit-ami. Il comprenait son besoin de se nettoyer mais il ne devait pas fuir ses problèmes comme cela. Le garçon tomba directement sur sa messagerie, la ligne d'Austyn étant occupée. Il décida donc de lui laisser un message.

« Austyn, je sais que c'est pas facile, mais dès que tu as ce message, reviens s'il te plait. Fais-le pour moi. Parce que je n'irai pas te chercher. »

John voulait mettre les choses au clair et surtout, il voulait que les deux garçons s'excusent. Il n'avait pas envie de choisir entre son amitié pour Luan et son amour pour Austyn, certainement pas. C'était en dessus de ses forces.

« Tu sais comment il est, un peu trop impulsif, il raconte n'importe quoi des fois. Il ne sait pas ce qu'il dit. Je sais que c'était dur pendant ces 9 mois. Au fond de lui, il doit le savoir aussi. C'est pour ça qu'il t'attaque sur ça. »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 167
HUMEUR : Scared


MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Sam 14 Juil 2012 - 12:21

Luan était resté avec John, même s'il n'avait pas trop envie dans l'instant présent. Même s'il ne ressentait pas la douleur, il devait avoir une tête horrible rien qu'à voir la réaction de sa mère et des voisins aux alentours. Mais, il a suffit que John le prenne dans ses bras pour que tout s'efface. Il l'aimait comme un ami et cela quoi que Austyn pouvait penser. Il le serra à son tour dans ses bras, commença à ressentir un peu de honte à ce qu'il venait de faire. Il voulait s'en excuser, même si ce n'était pas à lui qu'il devait s'excuser.

« Ouai', désolé je sais pas ce qui m'a prit...Depuis mon retour, je suis à fleur de peau. Tu vois je suis entrain d'à moitié chialer dans tes bras...Cela va faire jaser tout le quartier. Peut-être qu'ils sont entrain d'imaginer qu'on a une histoire à trois. »

C'était plus fort que le blond, il fallait qu'il plaisante, préférant ne rien répondre pour ses places. Il n'allait pas pleurer pour ça quand même. Il n'avait pas cinq ans. Puis, les deux garçons se détachèrent. John sortit son téléphone pour laisser un message sur la messagerie de son petit ami. Cela lui faisait plaisir que John veuille arranger les choses, mais Luan s'empressa d'ajouter une fois que son ami eu raccroché.

« Lui et moi, nous sommes pas obligés de nous apprécier, tu sais. Je le comprends d'un côté. Si quelqu'un s'approchait trop de Sullivan je sortirais les dents aussi. L'amour peut faire dérailler parfois. Au moins, il t'aime comme un fou. C'est beau, je trouve... »

Luan se mit à rougir puis à saigner du nez. Son père arriva par derrière et lui donna un paquet de mouchoir avant de lui donner une petite tape sur son épaule et de les laisser entre eux. Le jeune Flaniggan aimait bien son père pour ça, il était là, mais il laissait mener sa vie, pas comme sa vie qui était bien trop protectrice depuis son retour. Le blond s'essuya son visage couvert de sang et termina par son nez.

« Non je ne sais pas, tu sais nous sommes voisins depuis que nous sommes petits mais je crois que c'est la première fois qu'on se parlait moi et lui. Écoute, je vais rentrer et toi, tu devrais aller le voir. Il a besoin de toi. Il a besoin de son petit ami. Et, pourras le rassurer, je garderais toujours mes mains au-dessus de la ceinture avec toi. Tu es mon meilleur ami et jamais cela ne changera pour moi. »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Sam 14 Juil 2012 - 17:14


Ma famille me manquait tellement. Cette courte altercation avec ma mère résumait parfaitement notre situation. Elle était à des années lumières de ce que je ressentais, toujours obnubilé par son entreprise. La première fois qu'elle m'a laissé plus de trois semaines, j'étais heureux, je pouvais faire tout ce que je voulais, ne souffrant d'aucune limite. Pour un jeune de mon âge, c'était le rêve. Pas de règle, j'étais le maitre de mon destin, le capitaine de mon âme. Puis, les trois semaines sont devenues une habitude et en y regardant de plus près, je restais sept mois sur douze, seul livré à moi-même. J'avais juste besoin d'un peu d'attention, de me sentir désiré par quelqu'un. Mon père, quant à lui, voyageait aux quatres coin du globe et je n'ai jamais créee une quelconque complicité. Mais mon dieu que ma famille me manquait, c'était atroce et difficile de le reconnaitre, malgré tout ce que je pouvais dire, tout ce que je pouvais faire, ils étaient importants, vitaux. Après avoir raccroché le fixe, je me suis dirigé dans la chambre de mes parents, j'ai observé quelques photos de familles. Attrapant un cadre, je passais un doigt sur le verre froid comme la mort et poussiéreux. « Vous me manquez » disais-je en chuchotant comme si quelqu'un pouvait m'entendre. Je me suis assis sur le lit puis allongé. Je n'allais jamais dans cette pièce, jamais. D'ailleurs c'était la première fois depuis des mois que j'y pénétrais, la froideur de ses murs dégageaient une atmosphère lourde et pénible. Une chambre morte de l'intérieur, sans vie, sans couleur. Je me suis levé pour me diriger vers l'armoire comme si je découvrais à nouveau les affaires de mes parents. Dans celle-ci se trouvait une petite boite, je décelais une inscription à peine lisible "Austyn". Je l'ouvrais, interpellé par cette chose qui me semblait inconnu. Des dizaines de photos familiales : Austyn 1995, Austyn 1996, Austyn 1997. Ces images qui défilaient devant mes yeux humides, déformé par la tristesse ne ressemblaient en rien à ce que j'avais vécu. Nous semblions tellement heureux ... J'ai séché mes larmes, honteux à l'idée de craquer comme une petite fille. Je me suis levé impulsivement et j'ai donné un coup de pied sur la boite. Quittant cet endroit chargé de souvenirs douloureux, je claquais la porte pour descendre au rez de chaussé.

Je suis allé dans la cuisine, j'ai ouvert le frigo, attraper une canette de coca cola et je suis retourné dans le salon afin de m'asseoir sur le canapé. Austyn et Luan devaient très certainement continuer de bavarder et je n'avais pas envie de les déranger, pas maintenant, pas comme ça. Ressentir de la tristesse, du manque, de la peine ou encore de la frustration, c'était horrible pour quelqu'un d'aussi fière et détaché de tout. La sonnette se mit à retentir, cela devait être John. Je me suis donc levé pour aller ouvrir. Et merde, il s'agissait de Quinn, une femme de la trentaine, commère compulsive.

« Quoi ? »

Demandai-je sur un ton agressif, elle me répondit qu'elle avait vu toute la scène de sa fenêtre et qu'elle souhaitait avoir des détails, choqué par ce face à face.

« Dehors, sortez de mon jardin nom de dieu. Laissez-moi tranquille. Pardon, je suis désolé d'être comme ça, c'est ... enfin, veuillez m'excuser Madame Williams. »

Déclarai-je avec sincérité. J'allais rentrer dans ma maison quand j'aperçus au loin, Luan et Austyn, je baissais le regard. Refermant la porte.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Dim 15 Juil 2012 - 3:12

« Ne t'excuse pas, ce n'est pas ta faute. Et je me fiche complètement de ce que pensent les autres, toi seul est important à mes yeux. »

John appréciait énormément Luan qu'il considérait comme son meilleur ami. Il adorait passer du temps avec lui dans les bons moments comme dans les mauvais. Aujourd'hui, c'était clairement un mauvais moment. Son meilleur ami qui se battait avec son petit ami c'était quelque chose que John n'aurait jamais cru possible avant ce jour. Dans son monde enchanté rempli de princes et de princesses, tout le monde était heureux et dansait ensemble main dans la main. Dans la réalité ce n'est absolument pas ça. Comme le disait si bien le blondinet les deux garçons n'étaient pas obligés de bien s'entendre même s'ils avaient en commun l'amitié et l'amour de John. Pourtant ce dernier aurait vraiment aimé les voir main dans la main. Malheureusement ce n'était pas le cas et ça ne le serait sans doute jamais.

« Je… Je ne sais pas si il m'aime. On n'en est pas encore là. Du moins, il ne me l'a jamais dit. Je crois pas que c'est le genre de mec à se confier aux autres, encore moins à son petit ami. »

Lorsque Luan saigna du nez, son père débarqua et lui tendit un paquet de mouchoirs avant de retourner dans sa maison. Le jeune blondinet préféra rentrer lui aussi, expliquant à John qu'il était son meilleur ami et que jamais il ne tenterait quoique ce soit avec lui. Cela, le brun le savait déjà.

« Tu as raison je vais aller le voir. Je suis d'accord avec toi tu es mon meilleur ami et ça ne changera jamais. Je suis vraiment désolé pour tout ça. »

John se dirigea vers sa maison, l'une de ses mains dans ses poches l'autre tenant toujours son club de golf. Il baissait la tête comme pour éviter les regards interrogateurs de tout le voisinage. Il s'engouffra rapidement dans sa maison se cognant contre son père qui se trouvait derrière la porte d'entrée.

« Papa ! Tu m'espionnes encore ? Je ne vais pas pouvoir aller au golf avec toi cet après-midi, j'ai besoin de voir John. »

Sans lui laisser le temps de répondre ou d'accepter, John reparti à l'extérieur afin d'aller voir son petit ami qui devait vraiment se sentir mal présentement. Il se dépêcha sans cesser de penser à ce qu'il pourrait lui dire. Il parvint rapidement devant la porte d'entrée qui semblait fermée. Il tapota quelques coups avant de l'ouvrir, se dirigeant par réflexe vers la chambre d'Austyn. Il était déjà venu une fois pour lui apporter des devoirs à l'époque, bien avant qu'ils ne sortent ensemble. John s'engouffra dans la chambre observant les lieux avec méfiance. Le jeune brun craignait vraiment la réaction de son petit ami. Il l'aperçut sur son lit, allongé et les yeux fermés. Il s'approcha doucement de lui s'asseyant juste à côté. John posa sa main sur son torse avant de prendre la parole.

« Je suis désolé Austyn, je déteste prendre parti et choisir un camp. Je… Luan est mon meilleur ami et jamais il ne me séduirait, tu peux me faire confiance et tu peux lui faire confiance. »

John s'allongea ses côtés, posant sa tête sur l'épaule de son petit ami. Il ne savait vraiment pas quoi dire pour lui remonter le moral. Les mots s'échappèrent de sa bouche sans qu'il ne puisse les contrôler.

« Je t'aime… et ça changera jamais, quoi que tu fasses. Je trouve ça mignon que tu sois jaloux mais c'est vrai que tu es un peu extrême. »

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Dim 15 Juil 2012 - 9:41

Après avoir refermé la porte je me suis dirigé vers ma chambre, j'étais fatigué. Pas une fatigue physique, une fatigue morale. Je me suis donc allongé péniblement sur mon lit et j'ai fermé les yeux. Pensif, je voyais John, notre premier baiser, notre premier fou rire et je ne pouvais m'empêcher d'imaginer notre premier dispute. Je l'aimais tellement que cela me brulé de l'intérieur. Après tout, cette crise de jalousie était une façon de montrer une fois de plus mon manque de confiance. Pas en John, j'avais confiance en lui, mais chaque jour, j'avais cette petite voix sinistre qui me disait que je n'étais pas assez bien pour lui. Luan me l'avait fait délicatement remarqué. J'étais celui qui couchait avec tout le lycée, l'égoïste et la personne la plus superficiel du monde. Jamais, je n'aurais pensé que quelqu'un puisse tomber amoureux de moi et cela me semblait encore bien étrange. John entra dans la chambre. Il s'allongea à mes cotés et j'avais encore du mal à le regarder, je me sentais honteux. Le simple fait qu'il se trouvait maintenant près de moi m'emplissait de bonheur et de tendresse. « Je suis désolé Austyn, je déteste prendre parti et choisir un camp. Je... Luan est mon meilleur ami et jamais il ne me séduirait, tu peux me faire confiance et tu peux lui faire confiance. » Déclara-t-il, je souhaitais répondre mais je n'ai pas eu le temps de le faire. « Je t'aime... et ça changera jamais, quoi que tu fasses. Je trouve ça mignon que tu sois jaloux mais c'est vrai que tu es un peu extrême. » Confessa-t-il. Il l'avait fait, il l'avait dit. Une douce larme coula le long de mon visage, je me suis assis sur le lit et je lui ais tourné le dos. J'ai commencé une longue tirade, confessant enfin mon ressenti à mon petit ami à qui je n'avais jamais osé révéler le moindre petit secret.

« Tout est de ma faute. Je suis arrivé comme ça devant lui et j'ai craqué. Je ... suis désolé. Le truc c'est que ça va pas, rien ne va. »

Ma voix se mit à dérailler, déformé par les quelques larmes qui commençait à tomber. Je poursuivais avec difficulté.

« Tout ce que je voudrais, c'est pouvoir me confier à quelqu'un. Pouvoir dire à ma mère que je craque sur un type, j'adorerais qu'elle me conseille et qu'on discute pendant des heures, mais je peux pas car elle est toujours absente. Et j'aimerais juste arriver à faire taire cette petite voix qui me dit sans cesse que je ne suis pas assez bien pour toi. Parce que ... Je t'aime John. Je t'aime comme je n'ai jamais aimé auparavant, tu es le premier. Et j'ai tellement peur de te perdre, pourquoi tu es avec quelqu'un comme moi ? On est si différent, toi tu es généreux, tendre, gentil bienveillant. Moi je suis l'être le plus superficiel de la planète, je suis égoïste, égocentrique. Et ... »

Les mots ne daignaient plus sortir. Tandis que j'essuyais mes larmes, je me tournai maintenant face à John. Je l'avais dit, pour la première fois de toute mon existence, j'avais prononcé les mots : Je t'aime. Je me sentais libéré après avoir confié toutes ces choses, mais cette libération laissa sa place à une appréhension. Comment John allait-il réagir face à de telles confessions ?

« Est-ce que je peux venir près de toi ? »

Terminai-je anxieux et nerveux.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Dim 15 Juil 2012 - 20:02

Austyn lui tournait le dos, comme s'il ne voulait pas que son petit-ami remarque sa faiblesse passagère et ses sentiments. Cependant, John l'entendait dans sa voix, quelque chose n'allait pas. L'autre garçon se sentait seul à cause de l'absence de sa mère. Aucun fils ne devrait vivre sans celle qui lui avait donné la vie mais parfois, la vie en décidait autrement. Et puis Austyn lui avoua ses sentiments. Le cœur de John loupa un battement, comme si cette révélation était trop importante pour sa seule personne. Son petit-ami ressentait la même chose que lui et le brun ne savait plus quoi dire. Cela lui coupa le souffle quelques minutes mais il se concentra et rassura le plus possible son amour.

« En attendant l'attention de ta mère, je suis là moi. Tu peux tout me dire, c'est aussi à ça que sert un petit ami, à se confier. Je sais que ce n'est pas facile de vivre loin de sa mère, j'en sais quelque chose. Mais je suis là. Je serai toujours là. Tant que tu m'acceptes dans ta vie, je t'accepterai tel que tu es. Tu es merveilleux Austyn, tu ne le sais pas, voilà tout. Moi je le sais, parce que je t'aime et que ça, ça changera jamais. Si je t'aime c'est parce que tu es quelqu'un d'exceptionnel. Tu as cette façon de me faire rire et de me montrer que la vie peut être belle et qu'elle vaut la peine d'être vécue. Avant de te rencontrer je me sentais mal comme si jamais je n'allai jamais m'en sortir. Et puis je t'ai croisé. Alors que je me noyais, tu m'as apporté la bouffée d'oxygène dont j'avais besoin pour me sortir de l'eau. Personne n'arrive à me faire sourire Austyn, personne sauf toi. Alors ne dit pas que tu es égoïste et égocentrique alors que tu fais tout pour me rendre heureux. »

UC (soucis d'édition, je terminerai plus tard)

______________________


Dernière édition par John Applewhite le Dim 15 Juil 2012 - 22:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Dim 15 Juil 2012 - 21:12

« En attendant l'attention de ta mère, je suis là moi. Tu peux tout me dire, c'est aussi à ça que sert un petit ami, à se confier. Je sais que ce n'est pas facile de vivre loin de sa mère, j'en sais quelque chose. Mais je suis là. Je serai toujours là. Tant que tu m'acceptes dans ta vie, je t'accepterai tel que tu es. Tu es merveilleux Austyn, tu ne le sais pas, voilà tout. Moi je le sais, parce que je t'aime et que ça, ça changera jamais. Si je t'aime c'est parce que tu es quelqu'un d'exceptionnel. Tu as cette façon de me faire rire et de me montrer que la vie peut être belle et qu'elle vaut la peine d'être vécue. Avant de te rencontrer je me sentais mal comme si jamais je n'allai jamais m'en sortir. Et puis je t'ai croisé. Alors que je me noyais, tu m'as apporté la bouffée d'oxygène dont j'avais besoin pour me sortir de l'eau. Personne n'arrive à me faire sourire Austyn, personne sauf toi. Alors ne dit pas que tu es égoïste et égocentrique alors que tu fais tout pour me rendre heureux. » Il continuait de parler et les battements de mon coeur s'accéléraient. J'étais à la fois terriblement heureux et triste. Triste et ému par les dire de l'amour de ma vie. Oui je ne pouvais pas le nommer d'une autre façon, tant mes sentiments dépassaient tout ce que je pouvais concevoir. Je le regardais tendrement, les yeux encore humides. J'ai décidé de lui répondre, en toute sincérité.

« Personne n'a jamais parlé de moi comme ça ... Tu sais, j'avais peur de t'avouer mes sentiments. J'osais à peine parler de mon amour pour toi à voix haute car si la vie se rendait compte de ce qu'elle m'a donné, j'aurais peur qu'elle me le reprenne. Je ne veux pas que la vie me sépare de toi parce que je ne pourrais pas supporter de te perdre. Tous ces mecs avec qui j'ai couché, ils étaient vides, je ne ressentais rien mise à part de la solitude, mais quand tu m'embrasses, j'ai l'impression de rêver, d'être quelqu'un d'extraordinaire. »

Terminai-je en séchant mes larmes. John me tira vers lui, pour me prendre dans ses bras. Je voulais que le temps s'arrête afin de rester avec lui pour l'éternité. J'avais cette impression curieuse, d'être un accro à la cocaïne. John était ma dose de cocaïne et plus je le consommais, plus la dépendance devenait grande. Mon petit ami passa sa main dans mes cheveux tandis que ses lèvres s'approchèrent des miennes ... C'était la première fois qu'il me donnait un baiser de la sorte. Il était unique, passionnel, tendre et langoureux à la fois. Je crus mourir l'espace d'un court instant, mais lorsque j'ouvris les yeux, je compris que j'étais encore vivant. Je me suis retourné pour pouvoir m'allonger sur lui, j'ai caressé son visage, puis une mèche de ses cheveux. Désormais libéré de mes peurs, je lui ai murmurer avec complicité :

« Je t'aime. Je t'aime. Je t'aime. Je t'aime. Puis, merde. Je t'aime »

J'ai souri pour l'embrasser à nouveau. De petits baisers dans le cou, puis sur la bouche. J'ai soulevé doucement son t-shirt et ma main baladeuse a commencé à se promener sur le corps finement dessiné de John.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Dim 15 Juil 2012 - 22:10

Cette façon qu'il avait de le regarder, cet amour qui se lisait dans ses yeux emplissait John d'une tendresse infinie. L'autre lui donnait la force de vivre, de se battre et d'appréhender la vie avec plus de facilité. Il était son point d'ancrage, le port vers lequel il naviguait automatiquement pour se resourcer. Ses larmes lui donnaient un petit air angélique et John le trouvait magnifique. Il lui disait des choses tellement merveilleuses que le jeune homme n'en croyait pas ses oreilles. Il s'ouvrait à lui et lui révélait ses sentiments avec beaucoup de sincérité. C'était un grand pas qu'il faisait là et John l'admirait pour cela. Ce n'était pas toujours facile d'exprimer ce que l'on ressentait et John pouvait comprendre l'appréhension d'Austyn.

« Tu n'as pas avoir peur de me confier tout ça. Je ne vais pas te juger ou te condamner à cause de tes actes, Austyn. Je n'en ai pas le droit. Tout ce que je peux faire c'est t'écouter et t'aimer. »

Ca pour l'aimer il l'aimait. John pouvait confier toute sa vie entre ses mains parce qu'il lui faisait entièrement confiance et qu'il était prêt à tout quitter pour le suivre. Austyn devait juste claquer des doigts pour que son petit ami s'exécute. Pas que John était soumis mais lorsqu'il aimait quelqu'un il s'offrait intégralement.

« Peut-être que tu rêves. Qui sait ? »

Ils s'embrassèrent passionnément, sans se soucier de leurs problèmes. Ils n'étaient que deux garçons meurtris par la vie qui ressentait ce besoin viscéral de se faire aimer. John avait besoin de ce contact et il se sentait bien dans les bras de son petit ami. Austyn n'arrêtait pas de lui murmurer qu'il l'aimait, comme si cela donnait plus de force à ses paroles. John rougissait de plus en plus, comme si la déclaration d'amour de l'autre garçon trahissait ses sens. Il l'embrassa dans le cou, sur les lèvres et laissa ses mains explorer son corps. John l'embrassa avec plus de désir que d'habitude. Le contact du corps d'Austyn contre le sien lui faisait découvrir de nouvelles sensations. Tout son corps vibrait d'excitation sous l'assaut répété des doigts de son petit ami. John gémissait et laissa son corps s'exprimer, son bas-ventre frottant celui de l'autre garçon avec douceur. L'une de ses mains s'occupa de retirer le T-shirt d'Austyn alors que l'autre caressait fermement ses fesses. Ses lèvres dansaient avec celles de son amant comme si elles ne voulaient plus le lâcher. John se sentait si bien qu'il voulait que cet instant dur toujours. Il se décolla légèrement de l'autre garçon, posant ses yeux dans les siens.

« Bordel Austyn, ça me tue quand tu m'embrasses. J'ai tellement envie de toi, tu n'imagines même pas. »

C'était comme si une nuée de papillons s'envolaient dans son ventre. Savoir que l'autre ressentait la même chose que lui c'était quelque chose d'extraordinaire. Il voulait fuir la réalité comme si son petit ami l'envoûtait pour qu'il reste dans ses bras et qu'il oublie le reste. Il savait qu'il n'était pas seulement un autre béguin d'Austyn et que celui-ci l'aimait sincèrement.

« Et ce que tu te retiens comme je le fais ? »

John savait qu'il pouvait transformer cet amour naissant en quelque chose de magnifique et ne voulait pas louper sa chance. Il le savait, sa relation avec l'autre garçon pouvait aller très loin et peut-être même durer toujours. John voulait simplement rester dans ses bras et profiter de l'instant présent. Il essayait d'être fort, se disant qu'un bisous suffirait et qu'après ça il pourrait repartir. Peut-être qu'Austyn avait besoin de temps qui devait être patient le temps d'effacer ses cicatrices. Il continua de l'embrasser, caressant son torse avec un peu plus de précipitation.

« J'ai envie de rester avec toi. Tu crois que je peux dormir ici ce soir ? »

______________________


Dernière édition par John Applewhite le Lun 16 Juil 2012 - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Dim 15 Juil 2012 - 22:59

« Tu n'as pas avoir peur de me confier tout ça. Je ne vais pas te juger ou te condamner à cause de tes actes, Austyn. Je n'en ai pas le droit. Tout ce que je peux faire c'est t'écouter et t'aimer. » Bordel, pourquoi était-il si parfait ? Je l'ignorais, mais chacune de ses paroles me confortait dans mon idée de départ. Je l'aimais. Je venais de lui confier une partie de ma vie dont je n'étais pas fière et j'étais simplement heureux qu'il le prenne de la sorte. Qu'il fasse preuve de compassion et de compréhension.

« Je n'ai pas peur, plus maintenant. »

Ajoutai-je plein d'espoir. C'était si agréable de voir mes peurs s'envolaient, leur dire adieu était un plaisir sans voix. J'avais non seulement avoué mon amour à John, mais je lui avais également confié mes faiblesses et appréhensions. Ne plus avoir aucun secret pour la personne qu'on aime me procurer une stabilité que je n'avais jamais connu auparavant. Notre conversation oscillait entre : tendresse, luxure et humour. Voilà pourquoi John enchaina « Peut-être que tu rêves. Qui sait ? ».

« Si c'est un rêve, je ne veux pas me réveiller. »

Nous nous embrassâmes avec passion. Notre amour semblait être capable de braver tous les ressorts et particulièrement lorsqu'on se touchait. Je continuais mes baisers avec plus d'assiduité et de conviction. Tandis que je caressais le torse de John, une autre main descendit près de son entrejambe. La partie intime de mon être devenait plus forte que jamais, plus tendu que toutes les autres fois. Celle-ci frottait contre le bas ventre de mon amant et je pouvais sentir autre chose de plus excitant. Les gémissements de mon petit ami me poussait à aller plus loin, à explorer son corps comme jamais auparavant. Il m'enleva mon t-shirt et je fis de même. Je collais ma peau contre la sienne et cette sensation me fit gémir de plaisir. Ainsi, je l'embrassai dans le cou pour descendre sur ses pectoraux et finir sur son ventre que je léchais avec ma langue chaude. Ne voulant pas aller trop loin, je remontais ma tête et plonger mon regard dans le sien. « Bordel Austyn, ça me tue quand tu m'embrasses. J'ai tellement envie de toi, tu n'imagines même pas. » Annonça John. Je le regardais de ce regard suprême dont j'étais le seul à connaitre le secret. Cette réciprocité totale entre nous était le plus beau des cadeaux. Enfin, mon petit ami déclara : « Et ce que tu te retiens comme je le fais ? »

« J'ai envie de toi, comme tu peux le voir. Mais je me retiens, oui. »

Je prenais soin d'insister sur le "comme tu peux le voir", en lui montrant délicatement mon entrejambe, déformé par le désir que j'éprouvais à son égard. Mais putin, qu'est-ce que je bandais ! Mine de rien, il était déjà midi et la matinée était passée vite, en fin de compte. John allait-il quitter la chambre pour retrouver son père ? Très bonne question. Il continua de me caresser le torse alors que je touchais ses épaules puis son dos et enfin ses cheveux. Je désirais chaque partie de son corps plus que tout au monde et avant que je ne puisse à nouveau l'embrasser, il me répondit : « J'ai envie de rester avec toi. Tu crois que je peux dormir ici ce soir ? »

« Comme tu le sais, je vis seul. Tu peux rester dormir, maintenant embrasse moi encore s'il te plait. »






______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Lun 16 Juil 2012 - 18:34

Quand la langue d'Austyn commença à explorer son torse, John gémit de plaisir, envahit de multiples sensations. C'était la première fois qu'il ressentait ça, comme si son petit-ami parvenait à lui faire découvrir des choses qu'il ne connaissait pas lui même. Il voulait prouver tout son amour à Austyn, quitte à se perdre en chemin. Il se fichait de tout maintenant, tout ce qu'il désirait c'était l'affection que lui portait son petit-ami.

« Arrête de te retenir. »

Il lui donnait le feu vert pour aller plus loin. John était prêt s'il devait entreprendre quelque chose avec un garçon, c'était avec Austyn et aucun autre. Il se sentait enfin capable d'aller au bout de ses pulsions et de ses désirs. L'autre garçon provoquait en lui une onde d'amour qu'il avait besoin de lui rendre. John posa ses yeux sur l'entrejambe de son petit-ami qui commençait à ne plus se sentir à sa place dans son jean. Le jeune Applewhite lui adressa un petit sourire avant de défaire le bouton de son pantalon.

« Y'a quelqu'un qui demande à sortir. »

John l'embrassa de plus belle, laissant sa langue explorer la bouche de son petit-ami. Le garçon gémissait, perdu dans un océan de désir. Il voulait être encore plus proche de l'autre qu'il ne l'était maintenant. Son corps vibrait contre celui d'Austyn et il laissa ses mains parcourir son corps. Il s'attarda sur son torse et son bas-ventre, avant de frôler sa virilité, enlevant doucement le jean de l'autre garçon. Ce n'était pas son genre d'y aller directement mais pour une fois, il n'avait pas envie de se poser des questions. Il avait seulement envie de vivre l'instant présent et passer du temps avec Austyn.

« Notre première nuit, j'attends ça avec impatience. »

John l'embrassa à nouveau, avec une passion palpable. Ses mains s'infiltrèrent sous le boxer d'Austyn, effleurant son membre avec douceur. Il l'attrapa entre ses doigt avant d'effectuer quelques va-et-vient. John gémissait, laissant son corps contrôler son esprit.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Lun 16 Juil 2012 - 19:40

« Arrête de te retenir. » Ces mots m'emplissaient d'une excitation bien supérieur à mes anciennes conquêtes. J'avais officiellement la possibilité d'aller plus loin et cette perspective me rendait ivre de plaisir. Lorsque John commença à défaire les boutons de mon jean, je crus rêver. « Y'a quelqu'un qui demande à sortir. » Je ne pouvais pas m’empêcher de rire, il avait toujours cet humour décalé qui me donnait le sourire dans n'importe quelle situation.

« Oui, il ne demande pas que ça »

Déclarai-je avec un sourire enjôleur. John m'embrassa une fois encore, le contact de sa langue avec la mienne était complètement dingue. J'avais envie de me fondre en lui et de ne faire plus qu'un, laissant nos corps s'imprégnaient dans un amour intense et réciproque. Les caresses de mon petit ami me donnait encore plus envie de faire l'amour et je ne pourrais plus me contrôler pendant longtemps. Il m'enleva mon jean et commença à caresser mon membre. Sans plus attendre, je fis glisser mon caleçon pour me retrouver complètement nu, face à l'amour de ma vie. Les choses n'étant pas équitables, j'enlevais le t-shirt de John pour qu'il se retrouve torse nu, je répétais la même manœuvre avec son pantalon. Il était désormais en caleçon, ma main baladeuse se promena sur son dos puis sur ses fesses que je caressais avec abondance. Enfin, débordé par le désir, je fis en sorte que John se retrouve dans le plus simple appareil. Il était désormais au-dessus de moi et le contact de nos membres qui dansaient ensemble me faisait gémir de plaisir.

« J'ai tellement envie. »

Je continuais à caresser son dos et ma main commença à se diriger vers sa virilité, je débutais quelques va-et-vient. Parallèlement, je l'embrassais avec davantage de passion et de sensualité. Ma langue se mêler à la sienne et sans crier gare, je basculais sur le coté droit du lit dans le but de me retrouver sur lui. Nos membres continuaient de se toucher mutuellement alors que je déposais de petits baisers sur son cou, sur les muscles de son torse et sur son ventre chaud. Ma langue se promena sur sa virilité pendant plus de six secondes. Puis, je remontais et dit :

« Si tu veux que j'arrête, tu me le dis. »



______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Call me maybe

MESSAGES : 146
HUMEUR : joyeux.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES: Lycéen
RELATIONS:
STATUT: Relation complexe

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mar 17 Juil 2012 - 14:57

Austyn sembla comprendre les désirs de John puisqu’il s’occupa bien vite de lui retirer ses vêtements, t-hsirt, jean et boxer inclus. Le garçon se sentait bien et l’angoisse ne pointait pas le bout de son nez. Non, dans les bras de son petit-ami, il était l’homme le plus heureux du monde. Rien ne pouvait gâcher ce moment qui s’annonçait comme mémorable. John surplombait Austyn et frottait son corps contre le sien avec un désir de plus en plus croissant. L’autre garçon gémissait lui aussi, ce qui excitait fortement le jeune Applewhite.

« J'ai envie aussi. »

Sortant de sa bouche, cela avait quelque chose d’inhabituel et de surprenant puisque c’était la première fois qu’il disait ça. Pourtant, ça lui semblait naturel, comme s’il avait été emmené sur cette terre juste pour dire ces mots-là. Sa main ne quittait plus la virilité de son amant qu’il découvrait avec plaisir, la caressant avec plaisir et retenue. Il ne savait pas trop comment s’y prendre mais il faisait de son mieux. Austyn faisait pareil de son côté, ce qui plaisait énormément à John qui n’arrêtait pas de gémir. C’était tellement plus puissant et excitant que lorsqu’il faisait ça tout seul… Son petit-ami l’embrassait comme jamais, ses lèvres jouant avec les siennes avec douceur. D’un seul coup, Austyn bascula sur le côté pour se retrouver au-dessus de John qui lui adressa un petit sourire coquin.

« Tu préfères être au-dessus ? Un vrai mâle dominant. »

John éclata de rire avant de se taire, continuant d’embrasser son amant avec passion. Il posait ses lèvres sur tout son corps avant de passer sa langue sur sa virilité. Le jeune Applewhite ne savait plus où donner de la tête et gémissait comme un fou. Et puis le plaisir s’arrêta alors que son amant tournait sa tête vers lui, quémandant son attention. John grognait, comme si l’attitude de son petit-ami ne lui plaisait pas.

« Mais bien sûr arrête, allons jouer au scrabble chéri. »

John afficha un énorme sourire avant de plonger sa main dans les cheveux d’Austyn, le poussant gentiment vers son entrejambe. C’était la première fois qu’un garçon lui faisait ça et il adorait. C’était encore meilleur que le Nutella, la crème chantilly ou une partie de jeu vidéo. Embrasser Austyn et se faire toucher par lui, c’était comme boire une bouteille de Vodka mais sans la gueule de bois. John ne regrettait pas d’avoir attendu de franchir le cap pour le passer avec Austyn. Faire l’amour avec lui, c’était son envie la plus présente aujourd’hui.

______________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

MESSAGES : 300
HUMEUR : plutôt bonne.


INFORMATIONS
EMPLOI/ÉTUDES:
RELATIONS:
STATUT: En couple

MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   Mar 17 Juil 2012 - 19:49

J'étais sur mon lit en compagnie de John. Ce lit dans lequel je me glissais chaque nuit. Ma chambre prenait une forme nouvelle, en effet celle-ci deviendra le repère de notre amour. L'endroit où nous avons fait l'amour pour la première. Notre amour serait scellé à jamais, en cette journée et en cette heure. Nous continuâmes nos baisers ainsi que nos caresses dans une osmose qui frôlait la perfection. Rectification, elle ne frôlait pas la perfection, elle était parfaite. J'étais irrévocablement et dangereusement amoureux de John Applewhite. Et curieusement, je ressentais le besoin de lui dire à chaque heure, à chaque minute, à chaque seconde. Par ailleurs, je pouvais sentir sa partie la plus intime frottait la mienne et je frissonnais de plaisir.

« Je t'aime tellement »

Oui il fallait que je le lui dise, il fallait qu'il le sache, qu'il le comprenne et de toutes les manières possibles. C'était la première fois de toute mon existence que j'étais amoureux et je comptais faire mon possible pour que les choses deviennent merveilleuses. Quitte à sacrifier des gens au passage. Il n'y avait que lui, à jamais et pour toujours. « Tu préfères être au-dessus ? Un vrai mâle dominant. » Déclara John, j'effectuais mon sourire suprême pour rétorquer :

« J'aime être au-dessus mon bébé. »

Ce fut la première que je lui donnais un petit surnom. Auparavant, cela avait été toujours John. Le fait de le nommer ainsi me donnait l'impression qu'il m'appartenait, qu'il était à moi seul. Continuant de nouvelles caresses, je déposais de petits baisers sur ses abdominaux pour me diriger instinctivement sur son membre que j'empoignais fermement. Ma langue commença à se promenait sur sa virilité, elle était chaude et j'explorais avec plaisir le corps de mon amant. Puis, je croquais le fruit défendu. Je venais d'engloutir avec tendresse la partie intime de John, débutant quelques va-et-vient avec ma bouche. Je l'entendais gémir de plaisir et je continuais de plus belle et avec plus d'intensité.

______________________
▷ And then we kiss your love comes alive on my lips. I feel a rush coming over me, over me and when we touch. This moment when everything's still, I close my eyes and then we kiss. lyrics britney spears - and then we kiss
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: don't touch my boyfriend (luan + john).   

Revenir en haut Aller en bas
 

don't touch my boyfriend (luan + john).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Wisteria Lane-
Sauter vers: